Mardi 22 Juin 2021
CINÉ CAMPO
Jeudi, 06 Mai 2021

vb05ph

Rencontre avec Violette Barratier, cheville ouvrière aux côtés du CT Marc Serrano de la première édition de « Ciné Campo 2021 » qui se déroulera le samedi 10 juillet...

Lorsque j’ai rencontré Violette il y a peu, elle était en compagnie d’Hervé Reynaud, président du Club Taurin Marc Serrano, les deux œuvrant avec le torero pour la finalisation de cette journée.

Si vous ne connaissez pas Violette, chanteuse et comédienne, elle est en fait la fille de Christophe Barratier, le réalisateur à qui l’on doit notamment le film culte « Les Choristes » qui sera bien présent pour ce premier « Ciné Campo »...

cc05d

« Cet événement se déroulera le samedi 10 juillet, avec de midi à 13h30, au cinéma CGR de Nîmes (derrière la gare SNCF), la projection du documentaire « Luis Miguel Dominguín », réalisé par Marianne Lamour et produit au sein de « Galatée Films » par Jacques Perrin et mon père qui animera ensuite une master class.

cc05c

A 17h, rendez-vous à la ganadería Cuillé pour assister à une tienta avec le matador Marc Serrano. En même temps, mon père jouera de la guitare classique, puis il y aura un repas à la finca, avec une tombola et de nombreux cadeaux, notamment liés à la cinématographie de mon père, notamment des Choristes... Ce sera donc une bonne journée qui alliera cinéma et tauromachie !

A côté de ça, le directeur du cinéma m’a demandé s’il serait possible de faire intervenir mon père pour faire une avant-première de son dernier film, « Envole-moi ». Ce sera la veille, le vendredi 9.

Il faut savoir qu’en ce qui concerne la tienta, les places sont limitées à 120. En revanche, au cinéma, c’est jusqu’à 500 personnes. »

cc05q

Intervention d’Hervé Reynaud au sujet  du point de départ de cette initiative...

« Ce projet est parti lors d’un retour de tienta chez Darré, alors que Marc dormait. Violette nous a parlé du film sur Dominguín, nous révélant que c’était son père qui l’avait coproduit. Violette a alors émis l’idée d’organiser un événement autour de ce documentaire. On avait le torero, la ganadera, et arrivés à Nîmes, on avait déjà le  socle de la programmation ! »

vb05h

« Ce documentaire a été réalisé à partir de documents d’époque, avec des archives des années 50, mais aussi des entrevistas de proches, comme Lucia Bose ou le frère de Luis Miguel. On voit Ava Gardner, Hemingway, Picasso, Cocteau... avec la voix off de mon oncle Jacque Perrin.

Le film dure 55 minutes et sera suivi d’une master-class sous forme notamment de dialogue avec mon père qui répondra à toutes les questions qui lui seront posées, que ce soit sur ce documentaire ou sur tout ce qui concerne son œuvre...

cc05f

Ensuite, le déjeuner sera libre, mais pour ceux qui le désirent, il y aura possibilité de le prendre sur place au restaurant du cinéma, « Ante Prima ». Ensuite, nous nous retrouverons à 17h au Grand Badon, la finca de Dominique Cuillé où dans la placita, Marc tientera deux vaches accompagné par mon père à la guitare classique. Avec le pass, la soirée se poursuivra par un repas à la ganadería au cours duquel une tombola sera proposée avec notamment des documents divers - DVD, livres, affiches - que mon père pourra dédicacer, notamment sur le film « Les Choristes ».

cc05a

J’ajoute que l’affiche de cette manifestation a été réalisée par ma tante, Olivia Barratier, qui est conceptrice d’affiches pour le cinéma américain, comme la Warner Bros, les films d’Hollywood... Et quand je lui ai parlé de « Ciné Campo », elle a été ravie, trouvant cette initiative très attirante. Ce qui est drôle, c’est qu’elle habite entre la Bretagne et... Los Angeles !!!

Pour revenir au côté cinématographique et taurin mon père est un grand aficionado depuis toujours, grâce à sa mère, qui m’a  emmené voir ma première corrida à Dax alors que je n’avais que... quatre ans !!!  Il a d’autres films sur les toros et si je dis que ce sera une première dans le genre, ça laisse évidemment supposer une suite. Toujours à Nîmes, évidemment... »

cui05b

Rappel du programme :

VENDREDI 9 JUILLET

20h : Avant-Première du film « Envole Moi » en présence du réalisateur Christophe Barratier au CGR Nîmes. 7 euros la place.

SAMEDI 10 JUILLET

12h - 13h30 : Projection du Documentaire « Luis Miguel Dominguín, El Número Uno » produit par Galatée Films au CGR Nîmes + Master Class par Christophe Barratier.

cui05a

17h : Tienta à la Ganadería de Dominique Cuillé avec le matador Marc Serrano.

19h : Repas à la Ganadería

Journée à 40 euros - boisson non comprise.

Le nombre de places étant limité pour la tienta à la Ganadería de Dominique Cuillé, nous vous conseillons de réserver au plus vite au mail suivant: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ...

- Le Pass "Journée Complète" est limité à 120 personnes.

- Toute inscription doit être accompagnée de son règlement, 40€ par personne.

- Les inscriptions seront prises par ordre d'arrivée.

- Une fois les Pass bouclés, vous pourrez assister, malgré tout, au documentaire Luis Miguel Dominguín et à la MasterClass de Christophe Barratier, au prix de 6€.

- Les boissons ne sont pas comprises dans le prix de la journée.

- Le cinéma CGR se trouve Avenue de la Méditerranée.30000 Nîmes. Un parking public est à proximité.

- Pour envoyer vos chèques : Hervé Reynaud. CTMS. 65 Allée de l'Arçon. 30000 Nîmes.

- Renseignements: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Nous remercions Do Cuillé, Sophie Rigon, Evrard Zaouche, Philippe Latour, Olivia et Christophe Barratier...

cc05e

Christophe Barratier

Le réalisateur des Choristes, né le 17 juin 1963, est aussi guitariste classique de formation. Après sa licence de concert de l'Ecole Normale de Musique de Paris, Christophe Barratier remporte plusieurs prix lors de concours internationaux. Mais en vivre est difficile.

Et en 1991 il accepte l’offre de son oncle, le réalisateur et producteur de cinéma Jacques Perrin, d’intégrer sa société de production, Galatée Films. Le monde du cinéma ne lui est pas étranger puisque son père, Jacques Henri Barratier, fut producteur et que sa mère, Eva Simonet, exerça le métier d’actrice avant de devenir une importante attachée de presse du septième art français.

Dans la société de son oncle, Christophe Barratier apprend le métier de producteur et participe, en tant que producteur délégué, aux films “Microcosmos, le peuple de l'herbe” (1995), “Himalaya, l'enfance d'un chef” (1999) et “Le Peuple migrateur” (2001). Mais sa fibre artistique ne se satisfait pas de ce rôle d’accompagnateur de films. Aussi décide-t-il en 2002 de réaliser un premier court-métrage, “Les Tombales” avec Lambert Wilson, Carole Weiss et Kad Merad. La sélection du film au festival de Clermont-Ferrand l’encourage à continuer dans cette voie.

Après avoir surmonté de grosses difficultés pour le financer, son premier long-métrage sort finalement en 2004. “Les Choristes”, avec Gérard Jugnot, François Berléand et Kad Merad en tête d’affiche, est un carton. Le film attire presque 9 millions de spectateurs et récolte deux César et deux nominations aux Oscars.

Le réalisateur est de retour en 2008 avec “Faubourg 36”. En plus de Clovis Cornillac, Gérard Jugnot et Kad Merad sont de nouveau sollicités, ainsi que la jeune Nora Arnezeder. On y retrouve également la passion de Christophe Barratier pour la musique, puisque le film a pour toile de fond le music-hall des années 30.

image2 3

En 2011, le cinéaste se lance dans la réalisation d’une nouvelle adaptation du roman “La Guerre des boutons”, popularisé par le film d’Yves Robert en 1962. A l’affiche, les habitués Kad Merad et Gérard Jugnot, ainsi que Laetitia Casta et Guillaume Canet. Le film, intitulé La Nouvelle guerre des boutons, sort le 21 septembre 2011, soit une semaine après l’arrivée sur les écrans d’un film très similaire, La Guerre des boutons de Yann Samuell. Les deux longs-métrages font finalement un nombre d’entrées assez proche, mais c’est néanmoins la version de Christophe Barratier qui l’emporte avec plus d’1,5 million de spectateurs.

En 2015, changement radical de registre avec L’Outsider pour Christophe Barratier. Passionné par les histoires du temps jadis, le réalisateur des Choristes plonge dans un sujet d'une actualité brûlante: le dérèglement de la planète financière. Et ce, à travers le cas très particulier de Jérôme Kerviel, jeune trader qui a failli faire imploser son employeur, la Société Générale, et le système mondial dans son ensemble. 

Le prochain long métrage est « Envole-Moi », film idéal pour retrouver les salles de cinéma, dès leur réouverture le mercredi 19 mai. Entre comédie et feel-good movie, un film à partager en famille avec Gérard Lanvin et surtout le duo Victor Belmondo - Yoann Eloundou...

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 arl10aff

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff

 stm23aff