Mardi 22 Juin 2021
LEGANÉS
Dimanche, 09 Mai 2021

edj09ph

Deux oreilles de l’unique toro combattu par Emilio de Justo qui a fini à l’hôpital...

Dimanche 10 mai. Arènes remplies selon les normes en vigueur. Hymne national en fin de paseo.

leg09c

Six toros de Núñez del Cuvillo inégaux de présentation et variés de pinta, peu piqués dans l’ensemble, décastés et donnant un jeu plutôt limité la plupart, le second se sauvant de la quema, et à un degré moindre le quinto. Le cuarto a été remplacé par un sobrero du même fer.

ep09a

Enrique Ponce (silence aux deux premiers puis applaudissements)  accueillit un premier qui a poussé sur le premier et unique assaut, sans pour autant donner une forte impression de solidité. Bon second tercio puis à la muleta, mon impression s’est vite confirmée car le Cuvillo ne tarda pas à se retrouver au sol. A partir de ce constat, Enrique s’employa à le cuider en proposant une muleta à mi-hauteur, alors que les protestations redoublaient. Le maestro de Chiva n’eut alors que le recours d’en finir au plus vite, ce qu’il fit par entière. Autre toro protesté, le second d’Enrique, qui propulsa la pièce montée dans le callejón, brisant quelques planches dans la foulée... avant d’être prié de retourner dans les chiqueros.

piq08a

Moment de susto alors que l’on apprenait sur la lancée une bien mauvaise nouvelle avec la gravité de la blessure qui allait empêcher Emilio de Justo de revenir dans le ruedo, le corps médical le faisant évacuer vers un hôpital pour examens, soupçonnant d’éventuelles fractures aux vertèbres... Sortit alors un sobrero jabonero sucio du même fer qui ne manqua pas d’étaler sa mansedumbre sur plusieurs rencontres furtives et sueltas. Second tercio qui ne releva pas le niveau puis premiers échanges de tanteo peu encourageants, le bicho se défendant à outrance puis allant vite se réfugier aux planches, Ponce en terminant prématurément d’une demie. Sifflets à l’arrastre. Le second de De Justo ne laissera pas un souvenir impérissable face au cheval, mais plus tard, Ponce brinda aux aficionados une faena débuté harmonieusement en se ployant, puis réalisa un effort sur plusieurs tandas entrainant une pétition qui n’a pas été prise en compte. 

edj09b

Emilio de Justo  (deux oreilles) prit d’abord un castaño avec qui il exécuta de remarquables véroniques de réception suivies d’un monopuyazo. Il chauffa la salle dès les premiers doblones en se fendant, ponctués par les olés descendus des gradins. Bonnes réponses de son opposant sur les derechazos templés qui ont suivi et bis repetita sur les séries suivantes rematées par pechos toréés. Bien calé et manifestant une belle entrega, Emilio enchaina avec bonheur, avant de se faire surprendre et de se retrouver au tapis à la merci de son adversaire. Visiblement endolori, l’Extremeño repartit tout de même au combat avec les mêmes ganas, transmettant et faisant chavirer l’auditoire avant d’en finir par espadazo en se faisant à nouveau cueillir, effectuant notamment une spectaculaire pirouette potentiellement dangereuse. Le bicho traina avant de rouler au sol, ce qu’il fit sur le premier coup de verdugo. Une actuation en maestro et valiente qui justifia pleinement les deux trophées fortement pétitionnés et concédés. On lui souhaite évidemment le meilleur et bien entendu, on le reverra avec toujours autant de plaisir...

jo09g

Juan Ortega (silence et oreille), lui aussi très attendu, se distingua sur quelques capotazos, son client étant ensuite piqué sans excès. Tercio de banderilles médiocre alors que de l’extérieur, le bruit d’une forte averse faisait penser que parfois les arènes couvertes ont du bon ! Brindis à une grande aficionada, puis dès l’entame de faena, le toro rechigna à se livrer, Ortega s’efforçant de  provoquer une charge plus confirme au bon toreo, mais il se fit menacer sur un brusque retour. Toro ensuite rajado tandis que Juan allait chercher l’épée, faute de pouvoir instrumenter un trasteo plus conséquent. Entière tombée au second envoi. Conséquence du retrait d’Emilio, l’ordre a été inversé et le protégé de Robert Pilès prit son second en cinquième position. D’emblée, il entendit les olés sur d’excellents capotazos de réception puis le Cuvillo s’endormit dans le peto sur un premier et unique affrontement. Saluts d’Andrés Revuelta aux banderilles, puis entame appliquée et suave, bien soutenue par les gradins. Gestuelle très torera d’Ortega qui transmit sur les travées ses bonnes manières et son entrega, bref un trasteo dont la conception a passé la rampe par son classicisme et des ganas bien prometteuses pour la suite de sa temporada que l'on suivra avec intérêt. Oreille de peso...

Le docteur Enrique Crespo a publié un communiqué stipulant qu’Emilio de Justo présentait une contusion sacro-lombaire avec probable fracture des vertèbres L5-S1. Pronostic réservé... que l'on souhaite bien sûr, après examens, le plus light possible !

(Photos : copies d'écran)

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 arl10aff

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff

 stm23aff