Vendredi 02 Décembre 2022
ISTRES

as02ph

Total succès de la Corrida des Fêtes avec sortie a hombros de Léo Valadez et Adrien Salenc qui gagna un prix, tout comme Robert Margé et le picador Pedro Itturalde...

Environ demi-arène. Trois toros de Concha y Sierra puis trois de Margé, bien présentés et armés, dans leur type différent, tous applaudis à l’arrastre. Le premier de Margé, « Rescator », sorti en quatrième position, a été crédité de la vuelta.

 jlc02x

A l’issue du paseo, Jean-Luc Couturier, ganadero de Concha y Sierra, a reçu un souvenir en piste remis par le maire François Bernardini, aux côtés de son adjointe aux traditions Céline Camoin et de Bernard Marsella.

ist02h

Pour une bonne surprise, ça a constitué une bonne surprise ! On espérait passer un bon moment avec le bétail comme avec ceux qui étaient appelés à s’y frotter, et pour tout dire, ce n’est pas à chaque fois que l’on peut voir six toros applaudis à l’arrastre et trois toreros se distinguer, chacun dans son corte, pour au final avoir été les acteurs d’une course aux accents en grande partie tricolores qui fera date.

td02h

Thomas Dufau (oreille et vuelta) a ouvert la séance avec un burraco applaudi dès sa sortie, comme allaient l’être les suivants. Capoteo plaisant puis deux puyazos au cours desquels le toro s’est employé. Bon quite de Valadez puis brindis au conclave d’une faena bien débutée, soignée, donnant la distance, Thomas affichant des ganas tout au long d’un trasteo compact sur les deux ailes. Entière au second coup. Il reçut ensuite son Margé par larga cambiada de rodillas, deux piques préservées avant un second tercio au cours duquel le Monteño salua avec le troisième. Brindis à la famille Margé pour la confiance qu’ils lui accordent, puis accueil au centre par deux cambios serrés. La suite très entreprenante et décidée de laquelle ressortirent parmi plusieurs séries de muletazos ajustés, des redondos mains basses templés et bien liés qui firent rugir les gradins. Las, il perdit à cause de deux pinchazos les oreilles qui lui tendaient la main, alors que Rescator était crédité de la vuelta posthume. Dommage, d’autant plus que relation de cause à effet, il n’a pu accompagner ses deux compañeros dans leur sortie a hombros. Toutefois, il est reparti sous l’ovation méritée d’un public qui a voulu ainsi compenser sa légitime déception après une prestation plus que digne. Otra vez...

lv02h

Leo Valadez (oreille et deux oreilles) prit d’abord un superbe jabonero sucio qui le désarma sur le remate d’un capoteo enlevé et après deux bons puyazos qui vit le Concha s’employer, il assura lui-même le second tercio avec un certain brio. Brindis à l’assemblée précédant quelques enchainements méritoires, toutefois sans trop d’engagement.  Leo voulut faire monter la note en jetant l’épée pour exécuter des muletazos droitiers suivis de manoletinas avant entière. Le quinto a été bien piqué en deux fois par Gabin avant un quite par zapopinas qui trouva écho sur les tendidos. Dans la foulée, le Mexicain partagea les palitroques avec Adrien, les deux saluant à l’issue de ce second tercio. Brindis à César Pérez, qui gère sa carrière, d’une faena de bon niveau, donnée avec entrega, générosité et autorité, Leo alignant les muletazos face à un toro aux embestidas remarquables sur une bonne cadence, avant de finir genoux en terre. Entière.

as02h

Adrien Salenc (oreille puis deux oreilles) prit d’abord un Concha capirote salpicado qui sur un premier assaut violent fit décoller le piquero, sans atterrissage toutefois. Bel exercice de maintien du lancier les deux fois avant une faena brindée au maire, Adrien le remerciant pour ce qu’il fait pour son arène et plus généralement pour la tauromachie. Ensuite, il, aligna des tandas méritoires au cours d’un trasteo de menos a más conclu par entière. Il a plus tard démarré fort face à l’ultime qui prit trois piques avant que son banderillero Manolo de los Reyes se fasse - et nous fasse - une belle frayeur palos en mains, sans grandes conséquences toutefois. A la muleta, le protégé d’Olivier Baratchart trouva d’emblée le bon rythme, se faisant néanmoins désarmer sur un remate, mais se reprenant illico en affichant une énorme volonté face aux exigences d’un toro qu’il finit par se mettre dans la canasta à force de détermination et d’envie de triompher avant un estocade concluante.

ist02m

A l’issue de cette bonne corrida, le palmarès du jury a été dévoilé au public et les prix remis en piste :

Meilleur picador : Pedro Iturralde qui a piqué en sixième position le Margé pour Adrien Salenc

Meilleur torero : Adrien Salenc.

Meilleur toro : « Rescator », de Margé, sorti en quatrième position.

ist02w Copie

Enhorabuena aux lauréats, mais la course ayant compris pas mal de bons moments, au-delà du fait que le jury est souverain, je me permets à titre personnel de décerner un satisfecit à l’ensemble des protagonistes...

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels