Mardi 28 Septembre 2021
PATRICE
Mercredi, 08 Septembre 2021
zoc08ph
 
Zoc…
 
Palombes.
Et toros.
Gris, bleu.
Et noir.
 
Tanger construite sur l’emplacement où fut enterré Antée.
Le titan vaincu par Hercule.
Pour la naissance.
 
 
«Los Boliches» pour le souvenir.
Málaga, pour la première fois.
Et l’Espagne à jamais.
 
Landes de l’enfance.
Forêt et mer.
Pins et sable.
 
Pissos et rugby.
 
Bordeaux.
Briscadieu, Cosme Saens, Jean-Claude Biec, Dédé Prat.
Yves Harté, «Le Colbert»…
 
Et la peña « Media Verónica» du papa du Yiyo.
 
Muleta de jeunesse en espadrilles.
Et vagabondage taurin en zapatillas.
Le fusil du cœur en bandoulière.
 
« El Girondín» pour tout ça.
 
Au début des seventies.
 
Et «Zocato» pour la main gauche.
 
Au mitan des eighties.
 
Ecriture en faroles.
Reseñas de cortijo.
Contes en bouquets de fleurs.
Et le triomphe d’«Arequipa».
 
Embusqué des mots.
A l’affut du sens.
Allant au vent du toreo.
En allongeant le trait.
 
 
Billebaude au hasard de la tournure.
Cendrée du verbe.
Langage à contre-pied.
Jamais bredouille.
 
Un lexique de detalles.
Une forme en remates.
Une orthodoxie du sentiment.
Un style tout simplement.
 
Précis de connaissances.
Ample de souvenirs.
Juste d’analyse
Vrai.
 
Qui boulègue le convenu.
Qui bouscule l’officiel.
Taquin de gourmandise.
Qui ravit les papilles.
 
Un Kérouac de Lit et Mixe.
Un Audiard du campo.
Un Blondin des callejones.
Un Sénèque de l’Adour et du mundillo.
 
A la vue de ce toro, morphologiquement parfait, chaque aficionado a repassé les rêves de l'hiver. Quand les jours pluvieux où le béribéri du toreo vous prend, quand on dessine avec le peignoir de bain une demi-véronique, une trinchera en sortant de table ou un remate éternel en claquant la portière, on songe qu’un jour d'été, un maestro vous les montre.
 
Eso es !
 
Vincent.
Qui va,
Qui baroule.
En un roucoulement de joie de vivre.
 
«Zocato».
Qui, parle et écrit.
Et, en chantant, se plait à affirmer.
Qu’il veut importer du noir de Bigorre au Mexique.
 
Vincent Bourg «Zocato».
Un encanto.
 
A consommer.
Sans modération.
 
Datos
 
Vincent Bourg
 
Né le : 26/09/1953
 
Depuis 1986, Vincent Bourg signe sous le nom de Zocato ses chroniques taurines à Sud Ouest, Canal +, et France 3.
 
Après avoir pratiqué la tauromachie dans les années 70 comme novillero (onze courses) puis comme banderillero, Zocato est devenu journaliste professionnel.
 
Talonneur dans une équipe de rugby, chasseur dans ses terres landaises, conteur intarissable, lumineux conférencier, journaliste d’un brio et d’un lyrisme rares, écrivain au style inimitable, Vincent Bourg «  Zocato ».
 
Patrice Quiot
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 stm23aff

 ist06aff