Mardi 28 Septembre 2021
ARLES
Jeudi, 09 Septembre 2021
lm09ph
 
La seule oreille pour le Biterrois Lenny Martin. Novillada non piquée marquée par la qualité des pupilles de Bruno Blohorn, l’ultime étant crédité de la vuelta…
 
Temps agréable, environ un demi-millier de personnes. Quatre novillos de Blohorn corrects de présentation pour la catégorie, donnant la plupart du jeu, qui auraient pu (dû) laisser davantage d’oreilles dans l’histoire.
 
bloh09h
 
Le quatrième a eu les honneurs de la vuelta posthume. 
 
bloh09x
 
A l’issue de la course, Bruno Blohorn et son mayoral Patrick Alarcon ont salué.
 
be09h
 
Borja Escudero (Arles - silence) s’est fait remarquer d’emblée par son maniement du capote pour le moins alluré. Par la suite, trasteo inégal, mais toujours avec la visible volonté de privilégier le style. Si quelques passages méritaient la mention, notamment sur la zurda, Borja eut tout de même un peu de mal à transmettre et à enchainer au cours d’une longue faena, les aciers n’arrangeant rien. 
 
ar09h
 
Aarón Rull (Castellón - vuelta) se distingua sur deux largas de rodillas suivies d’un capoteo énergique. Après une bonne competencia aux quites avec Lenny, il brinda à l’assemblée une faena entamée avec suavité. Les muletazos se succédèrent ensuite avec plus ou moins de bonheur et de transmission, mais toujours avec application. Las, deux entières de côté lui ont fait perdre l’oreille un temps envisageable. 
 
lm09h
 
Lenny Martin (Béziers - oreille) se montra décidé et appliqué avec le capote et après que Mehdi Savalli ait salué au second tercio, il brinda au conclave une faena débutée par deux cambios au centre suivis de muletazos templés. S’ensuivirent des séries ambidextres mettant en exergue la bonne charge de son opposant jusqu’à un final plus encimista parachevé de deux entières, la seconde tombée. On venait de voir un Lenny qui a visiblement progressé et qui traverse une bonne période. L’oreille est venue corroborer cette bonne impression.
 
mig09h
 
Miguelín (Arles - palmas) a entamé sa partition sur les chapeaux de roue avec une larga à genoux, manifestant une grosse envie. Il brinda ensuite à Agustín Losada avant de se lancer dans un trasteo enlevé, parfois un peu trop, qui porta sur les étagères. Profitant de la bonne charge de son adversaire, l’Arlésien l’exploita avec plus ou moins de réussite, mais en manifestant des ganas qui pour sa deuxième novillada seulement, étaient à mettre à son crédit. L’épilogue avec la ferraille, hélas, s’est soldé par un cuisant échec. Un domaine qu’il lui faudra à l’évidence sérieusement travailler.
 
 
 
 
 
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 stm23aff

 ist06aff