Vendredi 19 Août 2022
SAINT-MARTIN
Samedi, 02 Octobre 2021
st martin01ph
 
Oreille pour Gómez del Pilar et Jesús Enrique Colombo au terme d'une tarde en demi teinte... 
 
Arènes Louis Thiers. Demi entrée environ. Corrida de competencia. Vent gênant par moments, température progressivement frisquette.
 
Par ordre de sortie, toros de Tardieu frères, Alain Tardieu, Gallon, Pagès-Mailhan, Jalabert frères et Turquay bien présentés et donnant un jeu divers, plus en vue les Pagès-Mailhan et Jalabert.
 
En début de séance, une minute d’applaudissements est venue saluer la mémoire de Maurice Priolet, vétérinaire, ainsi que du médecin Philippe Valon.
 
gdp01h
 
Gómez del Pilar (saluts et oreille) débuta avec un exemplaire des frères Tardieu qui prit deux piques, la seconde en partant de loin. Bon second tercio puis début de faena appliqué avant d’être brusquement prévenu, le toro s’avérant tardo et limitant toute possibilité d’enchainer. Quasi entière au second envoi. Le Madrilène prit ensuite un Pagès-Mailhan dont les charges ont rendu le tercio de piques intéressant. Sur le second assaut, il envoya Pepe Aguado spectaculairement au tapis en le projetant par-devant, heureusement sans mal. Brindis à l’assistance et bon début arrodillado avant des séquences droitières verticales et relâchées. Suite ajustée sur l’autre rive avant un désarmé puis un final encimista couronné par une entière d’effet immédiat.
 
ay01h
 
Andy Younes (silence puis saluts) a démarré avec un pensionnaire d’Alain Tardieu par un capoteo énergique avant la double intervention de Jean-Loup Aillet, poussée la première et bien contenue l’autre. Avec les palos, Marco Leal a salué après deux bonnes paires puis Andy a brindé aux travées une faena quelque peu perturbée par les caprices d’Eole, ce qui n’a pas toutefois empêché l’Arlésien de se distinguer sur plusieurs séries bien construites. Suite rapprochée avant un final parachevé par entière à la troisième tentative. Andy prit ensuite un Jalabert qui après un bon capoteo allait s’illustrer contre la pièce montée à trois reprises pour des rencontres chargées de loin, Gabin écoutant une belle ovation à l’issue de sa prestation, mais aussi la musique lors de sa sortie. Brindis à l’assemblée d’une faena bien débutée en se fendant qui par la suite comprendra quelques mouvements harmonieux dans un ensemble toutefois inégal, baissant de ton sur la fin, ponctué par entière après pinchazo.
 
jec01h
 
Jesús Enrique Colombo (oreille et silence) accueillit son Gallon par une larga de rodillas poursuivie par un capoteo décidé avant deux rencontres préservées. Le Vénézuélien se chargea ensuite du second tercio, faisant grimper l’ambiance et s’attitrant la sympathie du conclave, ce qui lui valut une ovation bien méritée en fin d’exercice. Brindis au public d’un trasteo agréable, Jesús profitant de la noblesse de son opposant pour distiller quelques passages méritoires, notamment à bâbord. Après une série de bernardinas serrées, Colombo conclut d’un coup de canon qui n’était pas pour rien dans l’obtention d’un trophée. Face au Turquay qui fermait la marche, bon capoteo de réception avant deux piques, rectifiée la première, prélude à un nouveau tercio de banderilles qui a vu encore le maestro s’illustrer dans une phase qu’il maitrise bien. Brindis à Juan Bautista suivi d’une faena décousue, Jesús éprouvant quelques difficultés à lier les muletazos face à un bicho qui se réserva rapidement, certes, lui donnant du fil à retordre sans que Jesús ne trouve de solution pour s’imposer. Pinchazo, entière puis défaillance avec le verdugo.
 
(En matinée, pour lancer ce week-end taurin, capéa organisée par l’AFAP et la Unica sur laquelle nous reviendrons… tout comme sur les triomphes d'Emilio de Justo à Las Ventas, de Diego Urdiales à Séville et... le succès de Christian Parejo à Parentis...)
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 

cer16aff.jpg

bay20aff

arl14b_-_aff.jpg