Vendredi 19 Août 2022
SAINT-MARTIN
Dimanche, 03 Octobre 2021
al02ph
 
Triomphe d’Alberto Lamelas, occasions perdues pour Octavio Chacón et blessure au mollet pour Miguel Ángel Pacheco…
 
Dimanche 2 octobre. Environ 2/5 d’arène, vent fort perturbant les toreros qui n’ont pas pour autant baissé les bras. Six toros estampillés Yonnet, quatre de Hubert et deux (1 et 6) de Christophe, l’ultime étant crédité de la vuelta posthume. Un lot sérieux, bien présenté, de comportement inégal, y compris dans le peto, âpres mais le plus souvent intéressants, la course allant a más…
 
yo02x
 
Trois destins différents. Dans le monde du toreo, on entend souvent dire « Que Dios reparta suerte », mais en l’occurrence, ce dimanche à la mi-journée dans les arènes Louis Thiers de Saint-Martin-de-Crau, la suerte, la chance, a été bien mal répartie ! L’un est reparti en triomphe sur les épaules d’un costalero, un autre a perdu une belle occasion de le rejoindre à cause de son mauvais maniement des aciers, et le troisième a quitté les arènes en ambulance !
 
Le pompon est incontestablement allé à Alberto Lamelas qui fêtait ce jour son anniversaire, ce que n’a pas manqué de souligner Rudy Nazy, chef de l’orchestre Chicuelo II, lorsque le Madrilène a effectué sa vuelta au cinquième l’oreille en main ! Une séquence bien sympathique qui rajoutait une couche à l’alegría du moment…
 
Ce qui n’a pas été le cas d’Octavio Chacón qui est reparti bredouille après avoir lidié trois toros, les deux qui lui étaient impartis plus le second de Pacheco. Il faut dire que le maestro de Prado del Rey s’était montré particulièrement maladroit à l’heure de conclure, ceci expliquant cela.
 
Enfin Pacheco, qui a été sévèrement cueilli par son premier au cours de sa faena. Courageusement, malgré une cornada dans le mollet, le jeune diestro de La Linea a tenu à poursuivre avant d’être évacué vers l’infirmerie. On ne le revit plus.
 
yo02k
 
Octavio Chacón : vuelta, saluts et saluts.
 
Alberto Lamelas : oreille et oreille.
 
Miguel Ángel Pacheco : palmitas puis blessure.
 
oc02h
 
Octavio Chacón, malgré une évidente volonté, a donc été le grand perdant du jour. C’est bien dommage car il aurait mérité mieux… jusqu’à la conclusion ! Mais l’épée, ça compte, bien sûr, et ce jour, Octavio s’est montré bien défaillant dans ce domaine. Et l’a payé cher. Son premier provoqua un batacazo sur l’assaut initial avant une seconde rencontre moins tranchante. Dans un climat ô combien « desapacible », Chacón se comporta en valiente, sans pour autant crever l’écran. Entière en accusant le coup pour avoir été touché visiblement à l’abdomen. Son second prit deux piques sans réellement s’employer avant une faena de menos a más bien soulignée par « Caridad del Guadalquivir », le protégé d’Antonio Caba se distinguant sur quelques mouvements bien cadencés après avoir été contraint en début de faena de se contenter de muletazos un par un. Passons sur l’épilogue… Ce fut un peu pareil avec l’ultime, de bonne condition, bien pris sur les deux assauts. A souligner le brindis à son infortuné compañero en allant déposer sa montera devant l’infirmerie, avant un trasteo bien mené et souligné par la « Concha Flamenca », une actuation qui nous faisait penser à l’obtention d’une récompense, mais il était dit que ce ne serait pas le jour d’Octavio qui face à ce toro de vuelta, s’est une nouvelle fois « estrassé » avec la ferraille !  Otra vez…
 
al02h
 
 Alberto Lamelas, comme mentionné plus haut, a été incontestablement le vainqueur de l’étape. Après deux bons puyazos, puis un brindis à l’assistance, son premier lui a cherché des noises sous les rafales, le Madrilène tirant toutefois des muletazos avec panache et de grand mérite avant de conclure par entière au second envoi, promenant ensuite la première oreille de la course. Il affronta ensuite un adversaire charpenté qui alla trois fois au cheval sans soulever des montagnes avant de se lancer dans un arrimón brindé à des amis d'Eauze qui lui valut l’oreille de la grande porte, Alberto signant une belle performance, se montrant avec succès en belluaire dans des conditions pourtant particulièrement éprouvantes. Olé !
 
map02h
 
Reste Pacheco, à qui l'on attribuera le prix de la malchance, qui prit un Yonnet dont la puissance entraina pour le lancier une belle séance de montagnes russes, toutefois bien contenue. Brindis au respectable puis bonne entame de faena contrariée un peu plus tard par une voltereta qui n’a pas épargné son mollet droit. Miguel Ángel choisit de poursuivre le combat, ce qu’il fit avec cran, terminant hélas avec un bajonazo avant de joindre l’infirmerie.
 
yo02h
 
A noter encore qu’à l’issue de la course, après la sortie a hombros de Lamelas, le public a réservé une belle ovation à Charlotte Yonnet, un geste amplement mérité… 
 
Bonne organisation de la Unica qui aurait mérité davantage d’audience ! 
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 

cer16aff.jpg

bay20aff

arl14b_-_aff.jpg