Mercredi 27 Octobre 2021
SAINT-SEVER
Lundi, 11 Octobre 2021
stsev11ph
 
Sortie a hombros de Yon Lamothe et Manuel Perera accompagnés des ganaderos de Casanueva et Alma Serena…
 
Novillada organisée par la Peña Jeune Aficion dans le cadre de la Semaine Taurine et Culturelle.
 
Deux novillos de Casanueva (1er et 4ème) et deux d’Alma Serena bien présentés, donnant du jeu, de grande classe les 1er et 3ème  pour
 
Yon Lamothe : une oreille, un avis et deux oreilles
 
Manuel Perera : une oreille, un avis et une oreille
 
Sobresaliente J.A ; Pinto qui a fait un quite au quatrième
 
Vueltas al ruedo pour le premier (Casanueva) et le troisième (Alma Serena)
 
Salut de Mathieu Guillon au premier.
 
Douze piques avec une chute.
 
Cuadra Bonijol
 
Prix de la meilleure cuadrilla : cuadrilla de Yon Lamothe
 
Triomphateur de la tarde : Yon Lamothe
 
Président : Vincent Bourg, dit « Zocato »
 
Presque une demi-arène - Météo douce et agréable.
 
On retiendra de la novillada piquée de ce dimanche après-midi à Saint-Sever qu’elle a vu le triomphe de trois landais, le novillero Yon Lamothe et les ganaderías locales de Casanueva et Alma Serena.
 
vuelta11h
 
Pour Philippe et Guillaume, les deux ganaderos, ce fut une très belle après-midi, aboutissement de respectivement 20 et 15 ans de travail et de sacrifices mis au service de leur passion pour l’élevage des toros de combat.
 
Chacun a présenté un bon novillo et un novillo de vuelta. Celui de Casanueva est allé à más au cheval et a été d’une grande noblesse à la muleta.
 
pique11h
 
Celui d’Alma Serena brave au cheval, a fait montre de beaucoup de race et de classe tout au long de sa présence en piste, humiliant la tête au ras du sable à la muleta. Ils ont eu la chance de rencontrer en Yon Lamothe un novillero en forme et qui a su les mettre en évidence et exploiter leurs qualités.
 
Les deux autres novillos, certes moins bons mais d’un bon niveau quand même, n’ont pas eu cette chance.
 
Yon Lamothe est le novillero en forme de cette fin de saison. Il a su tirer parti de la noblesse du premier novillo Casanueva pour construire une faena structurée avec un très bon début à droite.
 
Il a mis en évidence les qualités du troisième (Alma Serena) qu’il a toréé avec temple, en lui faisant baisser la tête. La dernière série à droite, avant de changer d’épée, a été le summum de la tarde. Comme il a en plus bien tué à chaque fois, il a coupé une puis deux oreilles et a été désigné comme triomphateur de la tarde.
 
yl11h
 
Yon a certes touché le meilleur lot, deux toros de vuelta ce n’est pas rien. Mais il a su se mettre au niveau de ses deux opposants en les toréant de la bonne manière et cela n’est pas donné à tous les toreros.
 
Manuel Perera a coupé une oreille, mais comme à Dax  il a abusé d’une tauromachie pueblerina qui a en particulier étouffé le noble quatrième qui a fini par en avoir marre et a fini la faena tête haute à la recherche d’un recoin dans la piste pour respirer et récupérer. Face à son premier qui était noble mais exigeant, il a alterné des passages classiques avec des trucs et astuces destinés à masquer qu’il était en difficulté.
 
mp11h
 
Intéressante matinale
 
Quatre novillos de Sanchez Fabrès, pour
 
José Fernando Molina : deux avis et silence, un avis et une oreille
 
Álvaro Burdiel : silence, salut au tiers*
 
Sobresaliente : J.A Pinto
 
Salut de Mathieu Guillon et Manolo de Los Reyes au second.
 
Sept piques
 
Cuadra Bonijol
 
Président Philippe Lalanne
 
400 personnes environ - Du soleil en fin de course
 
Déplacée en octobre, la journée taurine de la Semaine Taurine et Culturelle de Saint-Sever comportait cette année deux novilladas piquées.
 
Celle organisée par le collectif Pedrollen du matin présentait un des élevages fétiches des arènes du Cap de Gascogne, à savoir les Coquillas de Sánchez Fabrés.
 
Bien présentés, plus dans le type Sánchez Arjona les deux derniers, ils ont eu le comportement classique de cet encaste. Nobles, mettant la tête dans le leurre, ils ont répété sans jamais rien refuser tout au long de la faena. Seul le troisième était plus réservé et manquait de fond. Justes de forces, il leur a manqué un peu de piquant pour donner à la course plus de transmission. Le seul qui avait du piquant, le quatrième et dernier, n’a pas rencontré d’adversaire à sa mesure.
 
José Fernando Molina a confirmé sa bonne prestation de Dax face au Zacarias Moreno. Sincère, élégant, il a construit une bonne faena sur les pitones au noble premier, arrivant à faire oublier la pointe de sosería de l’animal. Après une tentative à recibir ratée, il a eu du mal à se reconcentrer pour tuer, et a failli avec le descabello. Il a réussi à couper une oreille au troisième après un très bon coup d’épée, suite à une faena méritoire mais qui n’a pas réussi à compenser le manque de transmission du novillo.
 
jfm11h
 
Álvaro Burdiel a été la déception de cette matinée. Il est passé à côté du second noble, juste de forces, qui ne demandait qu’à passer. Il a été complètement débordé par le quatrième, le plus exigeant de la course. Les Coquillas demandent que le torero termine la passe en l’accompagnant le plus loin possible. Le novillero de Villa del Prado ne l’a fait ni à son premier, ni à son second finissant par donner de mauvaises manières à des toros pourtant bien élevés.
 
ab11h
 
(RT – corridasi – Photos : Bertrand Caritey)
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 stm23aff

 ist06aff