Dimanche 05 Décembre 2021
JAÉN
Samedi, 16 Octobre 2021
mo16ph
Triomphe de Morante de la Puebla qui a quitté le coso de la Alameda avec trois oreilles dans son esportón…  
 
Environ 2/3 d’arène. Quatre toros de Garcigrande (1, 2, 4 et 6), les deux autres de Domingo Hernández, ainsi qu’un sobrero de Sancho Dávila - remplaçant le quatrième renvoyé pour faiblesse -, crédité de la vuelta. Un lot décevant quelque peu rehaussé par le quart d’heure du sobrero.
 
mo16h
 
La tarde a été incontestablement celle de Morante de la Puebla qui une nouvelle fois a confirmé son importante temporada, déjà à son premier, au demeurant juste de forces, mais noble, à qui il servit une faena comprenant quelques mouvements suaves, le tout étant conclu par quasi entière. Mais c’est avec le sobrero de Sancho Dávila que Morante allait sortir le grand jeu et ravir l’assemblée sur plusieurs véroniques de réception comme plus tard avec une entame de faena allurée précédant plusieurs tandas harmonieuses. L’artiste de la Puebla fit taire l’orphéon, créant par lui-même une symphonie qui fit chavirer les tendidos avec pour colofón un grand coup d’épée. Deux oreilles provoquant une marée blanche et mouchoir bleu pour un toro excellent à la muleta.
 
edj16h
 
Emilio, de Justo (saluts aux deux) ne put s’exprimer au capote avant que Miguel Ángel Gómez ne salue au second tercio. A la muleta, quelques séquences droitières ont relevé la sauce, sans pour autant en faire un plat de gala. Entière tombée puis pétition non suivie d’effet. Avec le quinto, Emilio pincha une faena d’oreille (s), un épilogue frustrant pour l’Extremño qui au regard de sa bonne prestation avec le leurre face à un toro finissant rajado, aurait pu prétendre à mieux. Dommage.
 
jo16h
 
Juan Ortega (applaudissements et silence) prit en premier lieu un client abanto de salida, se révélant ensuite manso, sans grande surprise, le Sévillan faisant l’effort, sans pouvoir pour autant parvenir à proposer une copie totalement aboutie, faute d’options de la part de son opposant. Il n’eut guère plus de possibilités de renverser la vapeur avec l’ultime, un autre toro de piètre qualité qui finit par inciter le protégé de Robert Pilès à abréger.
 
(Photos : Mundotoro)
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels