Samedi 27 Novembre 2021
MAILHAN
Mardi, 09 Novembre 2021
mailh09ph
 
Retour sur la journée taurine solidaire de samedi dernier à la ganadería Pagès-Mailhan…
 
On entend souvent dire qu’après la pluie vient le beau temps, mais samedi dernier aux Jasses de Bouchaud, ou aurait pu dire plutôt qu’après la pluie est venu… le vent ! En effet, après un report à cause de la pluie, si le soleil brillait et qu’un ciel bleu trompeur pouvait donner des allures estivales au campo, on eut tôt fait de mesurer les affres d’un mistral transperçant balayant la placita et secouant les capes.
 
am09f
 
Dans ce contexte, on a pu toutefois découvrir un Alejandro Marcos très volontaire qui s’est arrimé pour tirer parti d’un macho de Pagès-Mailhan bien piqué par Jean-Loup Aillet qui allait officier sur le cheval tout au long de cette journée. 
 
dm09h
 
Labeur très méritoire du jeune diestro de La Fuente de San Estebán (Salamanque) tout comme par la suite la prestation d’un novillero venu lui aussi dans le sillage de Jesús Benito, Daniel Medina, qui à son tour a étalé une certaine aisance sur plusieurs séquences de bon goût, le tout sous le regard des « Chicuelitos » qui auparavant avaient fait la visite du campo. 
 
fj09x
 
Après la coupure de la mi-journée, place à l’initiative de Fanny Jourdan Gal qui avait décidé d’offrir le bénéfice du livre publié suite au confinement, sur le ressenti par des personnalités taurines au sujet des arènes de Nîmes. Un bel exemple de solidarité qui a permis à plusieurs toreros d’avoir une opportunité et à trois éleveurs de vendre un toro, Mailhan, Laugier et Alexandre Virgile (El Campo), Pascal offrant un de ses autres pupilles à Alejandro en fin d’exercice.
 
rafi09h
 
Dans l’ordre de sortie, Rafi a déroulé devant un exemplaire de Laugier de bonne noblesse.
 
sc09h
 
Le novillero Santana Claros éprouva ensuite pas mal de difficultés, mais afficha sa décision,  face à un adversaire compliqué du Campo.
 
 sc08h
 
Quant à son compañero Álvaro Burdiel, plus chanceux, il exposa une torería bien léchée face à un bon exemplaire de Pagès-Mailhan.
 
ab08h
 
Outre le comportement différent de ces toros, il convient de souligner l’application de tous les toreros face aux difficultés accentuées par la violence d’un mistral… qui n’avait rien de gagnant ! 
 
am09k
 
Au final, Alejandro Marcos eut l’infortune de tomber sur un toro offert par le maitre des lieux qui sortit en trombe pour aller percuter, sans se freiner, le burladero opposé, ressortant groggy d’un choc d’une rare violence qui contraignit le Salmantino, après toutefois quelques échanges méritoires, à inviter son opposant à réintégrer le toril.
 
pascal
 
En définitive, malgré une température éprouvante, une journée intéressante dont on retiendra avant tout le beau geste de solidarité de Fanny Jourdan Gal…
 
pierre
 
« Cette journée n’était pas vraiment une fiesta campera, mais un acte lié aux bénéfices générés par mon livre « Nîmes et ses arènes, pensées, confinement et état d’urgence ». On a envoyé en septembre un mail à tous les éleveurs en leur expliquant notre projet solidaire. Pour ceux qui avaient encore des toros, on leur proposait une aide financée par ces bénéfices. Certains ont répondu, on pourra peut-être poursuivre plus tard avec d’autres, mais pour la première, on a pu acheter un toro de Laugier pour Rafi, de « El Campo » pour Santana Claros et de Pascal Mailhan pour Álvaro Burdiel.
 
L’idée, c’était que l’éleveur puisse voir son toro lors d’un entrainement privé, de pouvoir aussi faire toréer des jeunes qui en avaient besoin et de faire venir un petit groupe d’aficionados qui avaient soutenu le livre et qui étaient prêts à donner un petit quelque chose pour pérenniser ce projet.
 
Au début, j’avais contacté plusieurs toreros français qui n’ont pu venir car ils étaient déjà occupés en différents endroits le jour de notre manifestation qui a d’ailleurs dû être reportée d’une semaine à cause des intempéries. Il faut savoir que les sous du livre paient les toros, mais qu’il n’y a pas de dédommagement pour les frais annexes, comme le trajet. Malgré l’éloignement, les deux novilleros espagnols ont spontanément accepté car ils ont besoin de toréer, adhérant à la démarche sans qu’il ne soit question de défraiement…
 
J’ajoute que ça dépendra évidemment du bilan financier, mais l’idée serait pourquoi pas de lancer une autre initiative avec par exemple des éleveurs du Sud-Ouest… »
 
fj09h
 
On ne peut évidemment que saluer l’initiative solidaire de Fanny Jourdan Gal à une époque très difficile pour les différents protagonistes de la corrida. Et bien entendu, on espère qu’elle pourra la renouveler grâce à la générosité des aficionados. C’est bientôt la Noël et son livre pourrait constituer une belle idée de cadeau, non ?
 
(Viendront en suivant les entrevistas avec Alejandro Marcos, Santana Claros et Álvaro Burdiel…)
 
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 stm23aff

 ist06aff