Samedi 27 Novembre 2021
ÁLVARO
Jeudi, 11 Novembre 2021
ab11ph1
 
Rencontre à la ganadería Pagès-Mailhan avec le novillero Álvaro Burdiel…
 
Après l’entrevista avec le matador Alejandro Marcos et avant celle avec le novillero Santana Claros, c’est aujourd’hui le tour de la publication de celle d’Álvaro Burdiel qui s’est particulièrement distingué samedi dernier lors du tentadero de machos face à un bon exemplaire de Pagès-Mailhan...
 
ab11f
 
« J’ai vingt-trois ans et je suis né à Séville, mais à l’âge de deux ans, nous sommes allés vivre à Madrid.  Il n’y avait pas d’aficionados dans ma famille, sauf mon grand-père et ma mère. Disons que les toros lui plaisaient sans être pour autant réellement impliquée. 
 
ab11h
 
J’ai donc rapidement vécu à Madrid et mon aficion est née depuis tout petit au point d’avoir envie d’entrer dans une école taurine, mais pour cela, j’ai dû lutter contre l’opposition de mes parents qui ne voyaient pas ça d’un très bon œil !  En définitive, les choses se sont arrangées par le biais d’une sorte de deal, moi m’engageant à bien étudier jusqu’au bac et eux, à me laisser aller m’entrainer. 
 
ab08h 
 
J’ai donc été inscrit à l’école Marcial Lalanda, mais ensuite il y a eu une sorte de division et je me suis retrouvé alors dans l’école José Cubero « Yiyo » avec des cours à Las Ventas bien que l’on soit sur le point de retourner au Batán.
 
ab11j 
 
J’ai débuté à l’école en 2014, participant à des tentaderos avant de commencer en non piquée trois années plus tard, en 2017, à Villa del Prado, où j’ai coupé quatre oreilles. Ensuite, j’ai débuté en piquée à Anchuelo (Madrid) où j’ai coupé une oreille de mon second adversaire de Montealto. Tout cela a été positif dans le circuit de la Comunidad de Madrid où j’ai laissé une bonne ambiance.
 
ab11k
 
A la fin de la saison, j’ai participé à Las Ventas à la finale du cycle « Camino hacia Las Ventas » que j’ai remporté.  A partir de ce succès, mon projet est d’aller avec chevaux dans des arènes, de responsabilité. Mon passage à Las Ventas avait connu pas mal de répercussion, mais malheureusement, je n’ai pas pu pour le moment en recueillir les fruits puisque peu de temps après, la pandémie est arrivée, mettant un frein à mes ambitions.
 
ab08x
 
Il est incontestable qu’elle a contrarié alors ma progression. J’étais dans un bon moment et je comptais bien sûr avoir bien plus d’opportunités. En 2020, j’ai toréé deux novilladas, chez vous à Magescq puis le certamen de La Glorieta, mais évidemment, ça ne correspondait pas à ce que j’attendais à cause du virus. Mais je pense avoir tout de même évolué comme personne et comme torero.  A l’époque la plus stricte du confinement, je n’ai pas voulu totalement arrêter, et je me suis entrainé chez moi. Quand on a pu davantage sortir, j’ai alors repris le rythme des entrainements en extérieur.
 
ab11n
 
Au sujet de mon toreo, disons que j’essaie d’être plutôt de style classique, en recherchant la pureté, la lenteur et le temple. C’est la base que je perçois pour toréer. Quant aux toros, je n’ai pas trop de préférences, ce que je souhaite, c’est surtout qu’ils embistent. Chaque encaste a ses particularités, mais peu m’importe, ils recèlent tous des choses positives et d’autres qui le sont moins. Dans chacun d’entre eux, il faut chercher ce qu’il a de bon pour en tirer parti.  
 
ab11m
 
Actuellement, ma carrière est gérée par l’administration de l’école José Cubero « Yiyo ». En effet, contrairement à d’autres écoles, cette institution continue de suivre et d’aider certains élèves qui sont passés en piquée.
 
ab10h
 
J’ai eu l’occasion de toréer quatre fois en France, trois non piquées et une piquée. C’est différent, mais le public est très connaisseur, bien plus que dans pas mal d’endroits en Espagne, et surtout très respectueux.
 
 
ab10f
Pour 2022, comme je l’ai déjà évoqué, je voudrais évoluer dans des arènes importantes, comme Valencia, Séville, Madrid, et selon comment ça se passe, on envisagera l’organisation de la suite de ma temporada. J’aimerais évidemment toréer le plus possible pour ensuite envisager mon futur avec l’entrée dans la cour des grands. Mais tout dépendra bien entendu de la tournure que prendront les choses… »
 
ab10g
 
Souhaitons à Álvaro de se maintenir sur le corte entrevu notamment à Las Ventas et de pouvoir récupérer en termes d’engagements ce que la pandémie lui a un temps confisqué. Suerte !!!
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 stm23aff

 ist06aff