Dimanche 16 Juin 2024
GOMEZ
Mercredi, 01 Décembre 2021
jg20ph
 
Total succès du festival de despedida du banderillero José Gomez à Saint-Laurent d’Aigouze…
 
 jg20a
 
De l’avis général à la sortie, autant dans son organisation que pour sa conception, cette journée a été très appréciée. Avec comme « plato fuerte » le festival « Tore’Art » dans la coquette arène qui jouxte l’église, sur les parois desquelles des artistes se sont exprimés avec la création d’œuvres qui ont été ensuite mises aux enchères. 
 
 jg20b
 
Sans oublier la décoration d’une partie des tablas par des écoliers.
 
jg20c
 
En tout début d’après-midi, avec une météo qui s’était mis au diapason et sous les arpèges d’un groupe flamenco, un public nombreux occupait les travées de la plaza pour applaudir entre autres au paseo, autour de José, Javier Conde, Raúl Aranda, Rafi, le raseteur Joachim Cadenas, ainsi que les novilleros Lalo de María, Christian Parejo et Raquel Martín.
 
jg20j
 
Présidence de Marc Antoine « Marcou » Romero. 
 
jg20e
 
Autant dire tout de suite que le public a soutenu tous les protagonistes dans un esprit festivalier et que les « hostilités » se sont toujours déroulées dans l’alegría et le compañerismo. Tous étaient venus faire plaisir à José et quelque part, l’important n’était pas tant les oreilles accordées, mais bel et bien la joie visible de participer et de donner le meilleur. Dans cet esprit, il est évident que ce fut une réussite.
 
jg20f
 
Lalo de María, fils de Marie Sara, faut-il le rappeler, a ouvert la séance avec un novillo de Fernay. Son trasteo, au demeurant empreint de touches artistiques visiblement appréciées des gradins.
 
jg20d
 
Il  a été entrecoupé par une intervention du matador de toros aragonais Raúl Aranda  qui ses 50 ans d’alternative a esquissé quelques gestes « comme au bon vieux temps », avant que le jeune Fabien Castellani ne mette un point final avec les aciers.
 
jg20f1
 
Une œuvre collective primée par une oreille.
 
jg20g
 
Javier Conde prit ensuite le relais face à un adversaire de Patrick Laugier, démarrant par bon capoteo et poursuivant, après notamment une paire de banderilles de Gomez à qui il brinda ensuite sa faena, en exposant autant qu’il le put ses manières empreintes d’une gestuelle qui l’a propulsé du temps de sa splendeur dans la catégorie des artistes. Deux oreilles.
 
jg20h
 
Vint ensuite la partie camarguaise du spectacle avec le cocardier « Jasmin », d’Aubanel-Baroncelli, pour l’as du crochet Joachim Cadenas, entouré de son tourneur Cédric Miralles et de deux jeunes prometteurs, Leandro Leal et Laouazi. Un taureau qui ne tarda pas à se réfugier dans le callejón, mais qui a aussi été l’auteur de belles poursuites, Joachim et ses jeunes comparses faisant l’effort d’animer le quart d’heure.
 
jg20i
 
Rafi prit alors le relais avec un adversaire de San Sebastian (Vangelisti) piqué par Renaud Vinuesa - les deux premiers l’ayant été par Gabin - et banderillé par Hugo et David Romero. 
 
jg20k
 
Faena brindée au néo retraité au cours de laquelle le Nîmois donna sa pleine mesure, régalant les tendidos par des enchainements de bon goût, son labeur lui valant à son tour deux oreilles.
 
jg20l
 
Face à un bon Pagès-Mailhan piqué par Sofiane, comme le suivant, Christian Parejo a signé une faena allurée et cohérente qui lui a valu deux oreilles méritées après une bonne estocade, le plus Biterrois des Chiclaneros affichant une nouvelle fois ses excellentes dispositions.
 
jg20m
 
Vuelta au toro.
 
jg20n
 
Le soin de mettre un terme à ce festival est revenu à la novillera Raquel Martín opposée à un Gallon, qui ne laissa pas passer l’occasion de justifier son incorporation dans ce cartel. La Salmantina se distingua sur plusieurs tandas allurées, sous les yeux de Cristina Sánchez, toujours au plus près pour la conseiller. Oreille. 
 
jg20o
 
A noter que le raseteur Joachim Cadenas, sans enlever sa tenue blanche, est revenu en piste, mais cette fois-ci pour distiller quelques valeureux muletazos  sous l'ovation. Raza torera !!! Il était alors temps pour ses compañeros d’accompagner José dans une sortie triomphale, cerise sur un excellent et émouvant gâteau de despedida. Enhorabuena a todos !!!