Jeudi 19 Mai 2022
PATRICE
Dimanche, 02 Janvier 2022
plan02ph
 
Planètes…
 
Feria du Silicate de Fer et de l’Hélium.
 
 
Au milieu.
 
De calamines en fleurs.
 
 
 Et du vide.
 
Sidéral.
 
 
Une plaza de toros.
 
En carbone d’isotopes.
 
 
Moins 72 au mercure.
 
Et piso de glace.
 
 
Public.
 
De ciel noir.
 
 
Manzanilla en paillettes.
 
Et serrano lyophilisé.
 
 
Comme almuerzo.
 
Rescapé.
 
 
Pour les señoritos.
 
En combinaisons.
 
De cosmonautes.
 
 
Et les señoritas.
 
En fourrure.
 
De poils de mammouth.
 
 
Assis dans des loges.
 
Décorées d’œillets atomiques.
 
Et.
 
Payées en bit coins.
 
 
Bocadillos déshydratés.
 
Et cerveza de gluten.
 
 
Comme.
 
Casse-dalle survivant.
 
 
Pour ceux de l’andanada.
 
A la vieille latitude d’Hiroshima.
 
Et au prix.
 
De la vodka frelatée de Baïkonour.
 
 
Jackson Pollock.
 
Pour l’affiche.
 
 
Et le couperet de l’impératif tranchant.
 
De las cinco de la tarde.
 
 
Werner Von Braun.
 
Au palco.
 
 
Pierre Boulez.
 
A la baguette.
 
 
 
Avec Howard Phillips Lovecraft.
 
Qui raconte.
 
 
Le soleil.
 
A fondu.
 
 
Toutes les bêtes.
 
Ont disparu.
 
 
Et il pleut.
 
Des gouttes d’acier.
 
 
Paseo.
 
De congélation.
 
 
En arbre droit.
 
D’apesanteur.
 
 
Des toreros.
 
Aux ongles incandescents.
 
 
Qui viennent ainsi.
 
De là.
 
La planète bleue.
 
 
Ce sont les derniers.
 
Il ne reste.
 
Qu’eux.
 
 
Ils ne portent.
 
Rien.
 
 
Plus de capes.
 
Plus de ce qui avant s’appelait béquille.
 
 
Seules.
 
Leurs mains.
 
 
Pour avec elles et ensemble en finir.
 
Avec lui, le dernier de tous.
 
 
Qui sort du chiquero.
 
La tête comme celle de ceux de la légende.
 
 
Et s’arranque.
 
Du fond de l’Univers.
 
 
Blanca fría.
 
Est sa couleur.
 
 
Avec la divisa des ancêtres.
 
Sur sa cuisse de verre.
 
 
Le hierro de la royauté.
 
Sur son morillo d’azote.
 
 
Le guarismo des belles années.
 
Sur sa pezuña de titane.
 
 
La queue droite vers Mars.
 
Et les cornes au zénith de La Alameda.
 
 
Sur son corps.
 
Constellé de points d’horizon.
 
 
Il porte.
 
Comme les aurait portés Jupiter.
 
 
Hasta la bola.
 
L’épée de Joselito.
 
 
En faisceau d’Uranus.
 
Les six palos de Montoliú.
 
 
El les trois cratères lunaires.
 
Des puyazos de Martín Toro.
 
 
Sin sangre.
 
Le tout.
 
 
Le mot.
 
Est interdit.
 
 
Mis au ban.
 
Par les Barbaresques en vert du hors sol martien.
 
 
Run-run cosmique.
 
Et aplausos astraux sur les tablettes numériques.
 
 
Avec le cigare de Morante.
 
En écran d’accueil.
 
 
De ceux.
 
Qui ont pris le risque d’être là.
 
 
La Terre.
 
N’existe plus depuis longtemps.
 
 
Vénus.
 
A éclipsé Neptune.
 
 
Le vin.
 
Est devenu vinaigre.
 
 
Les oiseaux
 
Sont devenus serpents.
 
 
Les os de San Fernando.
 
Jetés à l’enfer de Dante.
 
 
Ceux de la Almudena.
 
A celui de Jérôme Bosch.
 
 
Et les aficionados qui ont survécu.
 
Ont pris le maquis.
 
 
Du.
 
Vide.
 
 
Où ils se terrent.
 
Traqués par la police galactique.
 
 
C’est fini.
 
 
Juntos, les trois amis.
 
L’ont délicatement.
 
Mis à mort de leurs caresses.
 
 
Et embrassé.
 
Sa dépouille
 
Qui sera livrée aux dents des Archæoptéryx.
 
 
Un spoutnik en forme de Buick aux phares blancs.
 
Ramènera la terna.
 
On ne sait où.
 
 
Les astrophysiciens penchent pour une étoile inconnue.
 
Entre la planète d’Almonte.
 
Et la galaxie de Huelva.
 
 
Où on dit.
 
Que la vie.
 
Existerait encore.
 
 
Feria du Silicate de Fer et de l’Hélium.
 
Après-midi
 
De fin de monde.
 
 
Ultime tarde de toros.
 
Au-delà des anneaux.
 
De Saturne.
 
Patrice Quiot
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

al23aff.jpg

nim25aff

vic18haff

ist09aff1

stsev04aff

cer16aff

arl14b_-_aff.jpg