Dimanche 29 Mai 2022
PATRICE
Mardi, 10 Mai 2022
mr11ph
 
Manuel Román Álvarez : Une promesse de l’aube…
 
Córdoba.
Plaza de la Lagunilla.
 
Tous les matins.
Quand il ouvre les volets.
 
De la maison où il vit.
Et où il est né.
 
Manuel Román Álvarez.
Observe le buste de « Manolete ».
 
A Bougue.
Ce dimanche huit mai.
 
Un peu après 18h.
Vêtu de bleu pâle.
 
Manuel observait la sortie.
De son premier adversaire.
 
mr10h
 
Le burladero lui arrivait.
A la moitié du visage.
 
Le « Camino de Santiago »
Était sérieux.
 
Et, avant lui, Tristán.
Avait coupé deux oreilles.
 
Le père de Manuel.
Donna à son fils.
 
Un baiser.
Sur la joue.
 
Et Manuel.
Vint en piste.
 
Cinq véroniques.
De réception.
 
Les deux dernières.
De cortijo.
 
Capoteo fino.
Y relajado.
 
boug11h
 
« Accoudé au bastingage,
Je regardais le sillage phosphorescent du navire ». 
 
Le ton est donné.
Celui de l’excellence.
 
Le «Camino» est noble.
Même s’il lui manque un peu d’alegría.
 
Muleta de sérénité et poignet de soie.
Pour courir la main.
 
A l’eral.
Qui ne rompt pas vraiment.
 
Trois naturelles de face
Et de forme pour en finir.
 
Une austérité
Dans la grâce.
 
Une épée un peu basse.
Pour deux oreilles.
 
L'une. 
Dans la règle.
 
L'autre.
De plaisir.
 
De retour au burladero.
Manuel ne parle pas.
 
Mais.
« Il jette une ombre plus grande. »
 
Au cinquième.
La réception est de genoux ployés.
 
Et la demi véronique.
De carao.
 
Noble et fixe.
Le toro.
 
Derechazos, lents, templés.
La main basse.
 
Une éternité.
« Un oiseau sur l’épaule. »
 
boug11g
 
Le reste de la faena.
Dans le même corte.
 
Et trois naturelles.
A manger les étoiles.
 
Estocade basse à nouveau.
Mais fulminante.
 
Deux oreilles.
De peso.
 
Y de buen.
Sabor de boca.
 
Pour un Ite missa est.
 Qui fait que.
 
 « Il y a toujours quelque chose en moi.
Qui continue à sourire. »
 
boug11a
 
Datos :
 
Arènes Jean Fondeviolle. Bougue.
 
Dimanche 8/05/2022 ; 26ème édition du Bolsín de Bougue organisé par le club taurin « Soledad ».
 
2/3 d’arène.
 
5 erales du Camino de Santiago ; très bien présentés ; tous intéressants malgré une légère faiblesse ; le 1, tardo et qui s’avise ; les 2 et 3, nobles, sérieux et exigeants ; le 4 muy en Albarreal, noble et une bonne corne droite, manquant un peu de fond et se défendant en fin de faena ; le 5, lui aussi très en Albarreal ; applaudi à sa sortie et d’un grand fond de noblesse ; ovationné à l’arrastre.
 
Salut du ganadero à l’issue de la course.
 
Et sortie en triomphe des deux toreros.
 
Guillermo San José (Fon. El Juli) : 3 avis.
 
Tristán Barroso (E.T. Badajoz) : 2 oreilles et 2 oreilles.
 
Manuel Román (Córdoba) : 2 oreilles et 2 oreilles.
 
Manuel Román est déclaré vainqueur du Bolsín de Bougue 2022.
 
Le prix des organisateurs du Sud-ouest est partagé entre Tristán Barroso et Manuel  Román.
 
 boug11f
 
Manuel Román Álvarez
 
Né le11/11/2005 à Cordoue.
 
Premiers capotazos à dix ans à la hacienda « El Cordobés » : 
 
« Me dieron un capote y le di dos o tres capotazos, y aunque nunca había cogido ni capote ni muleta me sentí muy bien. Desde ese momento solo pienso en el toro. »
 
Escuela Taurina de Córdoba depuis l’âge de onze ans.
 
Début en public à Sanlúcar du Barrameda le 7/11/2021, cortando dos orejas y rabo.
 
14/11/2021 : Triomphateur de la finale des becerristas des Escuelas Taurinas Andaluzas à Estepona.
 
Quatre novilladas non piquées toréées à ce jour.
 
Programmé le 13/08/2022 à Dax.
 
« La Promesse de l’aube » est un roman de Romain Gary paru en 1960, largement inspiré de sa relation avec sa mère, Mina Owczyńska. 
 
Le livre est adapté au cinéma par Jules Dassin en 1971 et par Éric Barbier en 2017, ainsi qu'au théâtre.
 
L'édition de poche totalise 1,1 million d’exemplaires tirés depuis sa parution en 1973.
 
Patrice Quiot
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

al23aff.jpg

nim25aff

vic18haff

ist09aff1

stsev04aff

cer16aff

arl14b_-_aff.jpg