Jeudi 19 Mai 2022
PATRICE
Jeudi, 12 Mai 2022
jd12ph1
 
Jacques le thérapeute…
 
Sa consultation.
N’a pas de plaque de cuivre.
Sur la calle Alcalá.
 
Jacques le thérapeute.
N’est nullement.
Un spécialiste.
 
En blouse blanche.
Cravate.
Et dépassement d’honoraires.
 
Adepte des thérapies lourdes.
De rayons.
Et de chimiothérapie.
 
Rêvant.
De la Puerta Grande.
De l’Académie des Sciences.
 
Jacques.
Est un médecin de famille qui délivre.
L’afición de ses tourments.
 
En faisant.
Sans façon.
L’analyse.
 
De ses cris de joie.
Ou de ses éructations.
De douleur et de peur.
 
Qu’il soigne.
Par la pharmacopée.
Du texte.
 
Jacques parle peu.
Et écrit bien.
Excellemment bien.
 
Et ses mots.
Pèsent lourd.
Dans le diagnostic.
 
Car
Sans compromis.
Et en toute sincérité.
 
Ils viennent.
Des profondeurs.
Du cœur.
 
L’intelligence.
Et la générosité.
Rédigent ses ordonnances.    
 
Et rendent heureux.
Ceux qui ont le bonheur.
De faire partie de sa patientèle.
 
Jacques est un Luis Jiménez Guinea du verbe.
Un Máximo García de la Torre de la formule.
Un Ramón Vila de l’énoncé.
 
Qui examine.
Les blessures.
Du mundillo.
 
Avec l’œil expert.
D’un Ambroise Paré.
Qui aurait lu Camilo José Cela.
 
Et transforme.
Ses cicatrices.
En sourires de gloire.
 
Qui font d’une plaza.
De mala muerte.
Une Maestranza de farolillos.
 
Et de Paco Senda.
L’égal.
De Joselito.
 
En.
Redonnant espoir.
Aux toreros désespérés.
 
Comme en radiographiant.
La vie.
Des figuras.
 
Jacques.
Transfuse.
La tauromachie d’un sang de noblesse.
 
Son humilité
Et sa discrétion.
Sont ses pinces à suturer.
 
Son savoir.
Et son lexique.
Son stéthoscope.
 
Sa manière.
Et son style.
Son bistouri.
 
D’Aigues-Vives à Tarifa.
De Mexico à Mugron.
Avec Ava Gardner, Cocteau ou James Dean.
 
Il arpente le campo.
Pour visiter aussi bien.
Dominguín, Morante que le « Platanito».
 
Préférant partager avec eux.
Mais aussi avec nous.
Le puchero brûlant des ventas.
 
Plutôt que les copitas.
Des lustres du «Colón»
Ou du «Wellington».
 
Et du fond.
Du cajón.
De l’anecdote.
 
Il ouvre sa trousse.
Pour en tirer des chroniques.
D’enchantement.
 
Dans des paseos.
Où la lumière scialytique du texte.
N’a d’égale que celle des trajes.
 
Car outre.
Un chirurgien plastique qui traite.
Les difformités magnifiques du monde des toros.
 
Jacques
Est aussi un conteur.
De la vie.
 
Qu’il raconte simplement.
Avec la grâce.
Des troubadours.
 
jd12h
 
Datos :
 
Jacques Durand
 
Né le 12/11/1941
 
Longtemps chroniqueur taurin pour le journal Libération, il en a été congédié le 1er juillet 2012 et publie désormais la page taurine hebdomadaire aux éditions Atelier Baie.
 
Jacques Durand a été aussi rédacteur en chef des émissions taurines sur Canal+, et collaborateur du magazine télévisé sur France 3 Sud : Face au Toril.
 
Il a reçu le premier prix international de journalisme à Pampelune en 87. 
 
Plusieurs de ses livres ont été édités en Espagne, au Mexique, en Allemagne. Il est également coauteur de documentaires consacrés à la corrida.
 
Bibliographie :
 
L'Habit de lumière, voyage en tauromachie, avec Jacques Maigne, éditions Ramsay, 1985
 
André Bouix, gardian de Camargue, éditions Stock, 1980
 
Guadalquivir, avec Jacques Maigne, éditions Seghers, 1990
 
Figures de la tauromachie, dessins d’Hélène Arnal, éditions Seghers, 1990
 
Le silence de la peur, photos de Maurice Behro, éditions J.F.G. Séville, 1991
 
Vêtu de lumières, photos Robert Ricci, éditions Calmann-Lévy, 1992
 
Des toreros dans le cœur, dessins d’Hippolyte Romain, éditions Loubatières, 1993
 
Flamenco, photos Isabel Muñoz, éditions Plume, 1994
 
Toro !, correspondance avec Luis Francisco Esplá, photos Michel Gleize, éditions Marval, 1994
 
Colère noire, photos Michel Redon, éd. L’Iroquois, 1994
 
Humbles et Phénomènes, Éditions Verdier, Lagrasse, 1995
 
Histoire et Tauromachie, mythes et réalités, avec Bernard Lefort, éditions du Félin-Sauramps, 1995
 
Rafael le chauve, (biographie de El Gallo (Rafael Gómez Ortega) ), Éditions Verdier, Lagrasse, 1996
 
Chroniques de sable, éditions Atlantica, 2000
 
Toros bravos, dessins de Claude Viallat, éditions Jannink, 2001
 
Chroniques taurines, éditions De Fallois, 2003
 
José Tomás Román, biographie du matador José Tomás, photos de Marie Fouque, éditions Actes Sud, 2004
 
Carnets taurins, éditions Atelier Baie, 2008.
 
Morantissime de la Puebla, avec des dithyrambes de Fernando Arrabal, éditions Atelier baie, 2008.
 
Toros, la tauromachie dans l'art populaire, avec Henriette et Claude Viallat, Jean-Pierre Loubat, Christian Montcouquiol, éditions Gaussen, 2010,
 
Des toros à perpet, illustrations Bruno Doan, éditions Atelier Baie, 2012
 
Si Señor ! Carnets taurins, éditions Atelier Baie, 2013
 
Patrice Quiot
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

al23aff.jpg

nim25aff

vic18haff

ist09aff1

stsev04aff

cer16aff

arl14b_-_aff.jpg