Vendredi 12 Août 2022
NÎMES
Lundi, 06 Juin 2022
mo05ph
 
Tarde avec l’unique oreille pour Morante et matinale avec la Cape d’Or pour Solalito. Pour la corrida de rejón du lundi matin, modification du cartel… 
 
4/5 d’arène, temps très chaud, vent par intermittence. Cinq toros de Jandilla et un de Vegahermosa (3) formant un lot inégal, en deçà de l’attente. 
 
mo05h
Morante de la Puebla : silence et oreille.
 
jo05h
Juan Ortega : saluts et palmitas.
 
pa05h
Pablo Aguado : silence aux deux.
 
On attendait beaucoup de ce lot de Jandilla et la vérité oblige à écrire qu’il n’a pas vraiment été pour la plupart au niveau espéré. 
 
Morante de la Puebla tomba d’emblée sur un faiblard, il se lança dans des échanges sans réel répondant et n’insista guère. Ce fut mieux à son second, avec quelques passages méritant la mention, même s’il ne s’agissait pas d’une œuvre totalement aboutie. Discret au capote, ce qui a représenté hélas le dénominateur commun de cette tarde, au demeurant pauvre en quites de qualité. A la muleta, José Antonio distilla quelques muletazos relevés, notamment à tribord, soulignant son trasteo par un passage gaucher au goût de l’assemblée avant entière au second envoi. Costume en trois tons de bleu… et tarde en trois tons de blues ! Celle de Morante tout de même plus soutenue.
 
mo05k
 
Juan Ortega s’est surtout signalé au cinquième prometteur avant que les choses n’aillent a menos. Rien de bien marquant chez Pablo Aguado, sinon la venue d’un piquero qui s’est employé à démonter son premier, ce qui lui valut une belle bronca et une réprimande. Aguado se montra par la suite trop inconstant, voire inconsistant, avec la flanelle et tua mal de surcroît. A sa décharge, il n’avait pas été convié à danser avec les plus belles, mais il aurait pu tout de même faire un effort plus soutenu. Guère mieux avec l’ultime.
 
 
Matin. Six novillos de Roland Durand inégaux de présentation et de jeu, s’avérant exigeants la plupart, ce qui apporta quelque piquant aux affrontements.. 
 
sol5h
Solalito : saluts et oreille.
 
ab05h
Álvaro Burdiel : silence puis vuelta.
 
lalo05h
Lalo de María : oreille et palmitas.
 
La LXIe Cape d’Or est allée à Solalito qui blessé à son premier est allé se faire soigner à l’infirmerie pour revenir ensuite lidier en dernière position son second adversaire malgré une cornada de 10 cm dans le haut de la cuisse droite. Le Nîmois réussit la conclusion par belle entière, ce qui finit par justifier sans conteste l’octroi de ce trophée dont il avait été privé l’an passé. 
 
sol05ph
 
Álvaro Burdiel n’a pas touché les plus propices au bon toreo, mais il a fait contre mauvaise fortune bon cœur, le protégé d’Ortega Cano laissant quelques plumes dans la bataille, mais affichant entrega et aguante relevant sa prestation. 
 
Enfin, Lalo de María a exprimé pas mal de personnalité dans sa façon de toréer, privilégiant le côté artistique d’une gestuelle parfois remarquable, son labeur étant toutefois déprécié à son second par l’emploi médiocre de la ferraille.
 
 
rej05k
 
Communiqué de l’empressa par rapport à la corrida de rejón de ce lundi matin :
 
« Suite à la blessure du maestro Pablo Hermoso de Mendoza et n’étant pas encore remis, il sera absent demain matin de la corrida de Rejón. 
 
Au vu du succès retentissant de la corrida de Madrid dimanche dernier, Simon Casas, directeur des arènes de Nîmes a souhaité renouveler le mano à mano entre Léa Vicens et Guillermo Hermoso de Mendoza. »
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 

cer16aff.jpg

bay20aff

arl14b_-_aff.jpg