Vendredi 12 Août 2022
VIC
Mardi, 07 Juin 2022
vic06ph
 
Au-dessous du volcan…
 
Cinquième de la Feria de Pentecôte. Trois quarts d’entrée.
 
vic06h
 
6 toros d’Escolar Gil.
 
lch06h
LÓPEZ CHAVES, vuelta al ruedo et division. 
 
OCTAVIO CHACÓN, silence et sifflets après avis.
 
ss06h
SERGIO SERRANO, silence et ovation.
 
Corrida très bien présentée, harmonieuse et homogène, bien dans le type particulier de la maison, très armée avec des toros d’estampes comme le premier qui fut par ailleurs le seul à se livrer et à montrer une noblesse vibrante. Deux sobreros entrèrent au dernier moment dans la corrida, le second en quatrième et le premier en cinquième. Ces deux derniers se montrèrent excessivement dangereux, sur la défensive, coupant les terrains et marchant sur les piétons.
 
Ensemble intimidant pour les toreros, parfois violemment pris à partie par un secteur du public décidé à ne rien laisser passer (jets de bouteilles en plastique lors du cinquième tiers de piques !). Ils donnèrent du fil à retordre à López Cháves et Octavio Chacón successivement qui passèrent alors un sale moment malgré leur métier.
 
vic06h1
 
Beaucoup de passions dans des gradins survoltés, mais peu de véritable toreo en piste à l’exception de la faena de qualité construite par Domingo López Cháves qui conclut en deux temps. La pétition ne fut pas suffisante aux yeux du président pour accorder ce qui aurait pu être le seul trophée de la féria. Une bonne estocade à mettre au crédit de Sergio Serrano après une faena laborieuse mais ferme face à un animal développant ce peligro sordo tant redouté des toreros. Ils allaient hier, dans le ruedo vicois « au-dessous du volcan », comme le consul de Malcom Lowry, marqués par la solitude et le désespoir que causent l’incompréhension et le doute.
 
Pierre Vidal
 
(Photos : Bertrand Caritey - Roland Costedoat)
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 

cer16aff.jpg

bay20aff

arl14b_-_aff.jpg