Lundi 27 Juin 2022
ISTRES
Vendredi, 17 Juin 2022
jc17ph
 
Triomphe de Javier Cortés qui est sorti a hombros par la grande porte après avoir coupé trois oreilles aux Pedraza de Yeltes…
 
pdy17h
 
3/5 d’arène environ, temps chaud avec léger vent. Six toros de Pedraza de Yeltes de présentation correcte, charpentés, entipados, pesant de 545 à 590 kilos, donnant un jeu varié mais inégal, le quinto se distinguant dans tous les tercios, méritant les honneurs de la vuelta posthume. Durée : 3 heures.
 
Manuel Escribano : oreille et silence.
 
Javier Cortés : oreille puis deux oreilles.
 
Jesús Enrique Colombo : saluts et silence.
 
ist17h
 
A l’issue du paseo, une minute de silence a été observée à la mémoire des parents de Bernard Carbuccia, tous deux décédés à peu d’intervalle. 
 
jc17k
 
Incontestablement, les meilleurs moments sont venus de Javier Cortés qui notamment avec le quinto, proposa la faena la plus aboutie. En effet, après un premier puyazo quelque peu violent car le toro est venu sur sa lancée le long des planches, emportant la pièce montée dans son élan, la rencontre suivante a été en revanche bien plus orthodoxe et surtout de grande qualité. A la muleta, la classe du toro s’est confirmée et le Madrilène a eu tout loisir d’exprimer le bon moment qu’il traverse, le protégé de Luis Miguel Encabo faisant ressortir la classe de son opposant qui a surclassé cet envoi. Auparavant, il avait coupé une oreille d’un bon toro, mais qui eut tendance à un peu trop rapidement baisser à la muleta.
 
me17h
 
Manuel Escribano s’est surtout fait acclamer avec les palos, d’abord partagées avec Colombo, mais il a coupé tout de même une oreille à son premier après s’être montré appliqué au cours de son trasteo, son adversaire passant sans rechigner, mais sans trop transmettre non plus. Le quatrième était par contre le garbanzo negro de la course, montrant bien peu d’intérêt lors des échanges.
 
jec17h
 
Jesús Enrique Colombo n’a pas démérité et sans triompher, on a noté son envie et ses bonnes manières, y compris avec les garapullos. Bon tercio de varas à charge de Mathias à son premier qui malheureusement a été ensuite ankylosé, ce qui limita l’impact de son trasteo malgré une évidente volonté. Avec l’ultime, le Vénézuélien s’employa à orchestrer un tercio de varas mouvementé avec deux batacazos à la clé, puis après un second tercio applaudi suivi d’un brindis à Espartaco, il s’engagea dans une faena de tanteo dont l’intérêt baissa en même temps que le moral et les forces du Pedraza…
 
jc17h
 
Au terme de la course, le prix au triomphateur a été remis en piste à Javier Cortés, tandis que le picador Gustavo Martos, qui a piqué le sixième, s’est vu attribuer le Trophée Maurice Priaulet.
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 

stsev04aff

cer16aff

bay20aff

arl14b_-_aff.jpg