Dimanche 27 Novembre 2022
BILAN DES COURSES DE CE SAMEDI 25 JUIN
lbr25ph
 
La Brède, Saint-Sever, Antequera, Las Rozas de Puerto Real, Castellón, Alicante, Algeciras, Burgos...
 
A La Brède, devant 3/4 d'arène et des toros de Fuente Ymbro, le troisième de vuelta, triomphes de Juan Leal et de Dorian Canton, avec le même bilan, deux oreilles et saluts. Curro Díaz :  oreille et silence.
 
Quand le public est passé à côté 
 
On le dit plutôt des toreros, quand ils n’ont pas su voir ou se sont montrés en-dessous de leur toros. Mais l’impression ressentie aujourd’hui en tant qu’aficionado est d’avoir vécu une corrida avec un public froid devant le bon toreo et enthousiaste avec le plus festif. Curro Díaz, à son second de Fuente Ymbro, qui n’était pas évident à la cape, relevant souvent la tête, fut maîtrisé du début jusqu’à sa fin à la muleta par le torero de Linares. Faena toute en doigté, en finesse, avec des muletazos qui ailleurs auraient soulevé des olés de reconnaissance, enchaînés les uns après les autres sans pratiquement plus aucun accrochage. Faena longue où parfois Curro se laissait aller, mais curieusement, à part quelques rares aficionados aux olés rauques, l’indifférence semblait de mise. Surprenant. Après un pinchazo, la pétition fut très minoritaire. Ce fut pourtant le moment le plus torero d’un après-midi où dans d’autres lieux on se serait régalé avec la classe du maestro. 
 
Curro coupa une oreille à son premier pour une faena de moindre relief, plus irrégulière avec bien entendu de beaux passages et une estocade efficace. 
 
Juan Leal triompha avec le toreo de proximité qu’on lui connaît sur son premier. Il ravit le public avec un toro noble qui finit un peu étouffé. Son engagement total à l’estocade lui permit de ravir les deux pavillons. Son cinquième fut plus compliqué, faible et avec peu de charge, c’est le torero d’Arles qui procura le spectacle essentiellement avec des passes circulaires qui portèrent sur le public. Mais cette fois-ci, l’épée tomba basse. 
 
Dorian Canton eut le meilleur lot, dont l’excellent troisième qui faisait l’avion sur sa corne droite. Dorian est un torero en progression, froid mais dominateur, parfois un peu rapide, mais qu’il faudra suivre de près et soutenir. 
 
En matinée, novillada non piquée sous la pluie devant près de 200 personnes. 
 
Deux novillos de La Espera (1 et 4) et deux d'Alma Serena (2 et 3), le second fut récompensé d’un tour de piste. 
 
Juanito : silence et vuelta. 
 
Cristiano Torres : silence et silence. 
 
(Antonio Arévalo - corridasi)
 
stsev25h
 
A Saint-Sever, aux Arènes Henri Capdeville, première de féria. 1/2 arène. Pluie. On a célébré les 50 ans de la descente des toreros français dans ce même ruedo avec des élèves des écoles taurines françaises qui ont porté le drapeau français qui avait été déployé à cette occasion. Le maire M. Tauzin a fait un discours en piste pour rappeler ce moment et les participants qui avaient participé à ce fait d’arme - avec parmi eux Simon Casas, Richard Milian et Patrick Varin accompagné de Sébastien Castella - ont fait une vuelta très applaudie.
 
3 toros des frères Gallon, légers de présentation mais nobles et 3 du Camino de Santiago sérieux et compliqués.
 
Miguel Angel Perera : silence après deux avis et oreille après avis.
 
Clemente: oreille et ovation.
 
El Rafi: une oreille et silence
 
Photo Bertrand Caritey
 
A Antequera, face à du bétail de la Palmosilla, Calerito - cinq oreilles - a remporté le trophée du Circuit des novilladas piquées d'Andalousie en finale face à Christian Parejo qui avec trois oreilles coupées, une par novillo, n'a absolument pas démérité. 
 
A Las Rozas de Puerto Real, pour la troisième demi-finale de la Copa Chenel, avec des toros de José Vázquez et Concha y Sierra, oreille puis oreille pour Francisco de Manuel, oreille et saluts pour Marcos et saluts aux deux pour Ángel Téllez. 
 
A Castellón, face à des toros de Daniel Ruiz, tous a hombros : deux oreilles puis oreille pour Manzanares, silence puis deux oreilles pour El Juli et deux oreilles puis saluts pour Andrés Roca Rey.
 
A Alicante, face à des toros de Juan Pedro Domecq, saluts aux deux pour Morante, oreille et saluts pour Talavante et deux oreilles puis oreille pour Tomás Rufo.
 
A Algeciras, pour la c:lôture face à des toros de Victorino Martín, le quatrième de vuelta, tous a hombros, toreros et mayoral. Même résultat pour la terna formée d'Antonio Ferrera, Octavio Chacón et Alberto López Simón, sérieusement secoué mais qui a poursuivi : saluts puis deux oreilles.
 
A  Burgos, face à des toros de Luis Albarrán, la seule oreille pour Leonardo, puis saluts. Saluts aux deux pour Léa Vicens et silence puis saluts pour Oscar Borjas.
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels