Samedi 20 Août 2022
FIESTA CAMPERA RÉPUBLICAINE
Vendredi, 15 Juillet 2022
barc15pk
 
Une belle journée de 14 juillet aussi chaude que chaleureuse au Mas du Sire - ganadería Barcelo…
 
Quand le glaçon devient le produit le plus recherché (avec le contenu quand-même), on peut dire que les rayons n’ont pas été avares ce dimanche du côté de Quissac ! 
 
 barc15a
 
Avec toujours le sympathique accueil de la famille Barcelo, cinq clubs taurins de la Coordination de Nîmes et du Gard avaient bien fait les choses tout au long d’une programmation qui à l’évidence a séduit les aficionados présents, tout comme les protagonistes. 
 
barc14b
 
Visiblement, ganaderos, toreros, piqueros, ont manifesté une belle générosité et envie, malgré parfois les difficultés, en donnant le meilleur d’eux-mêmes. Qu’ils en soient tous remerciés.
 
trist24h
 
Le matin, paseo ouvert par trois alguaciles. On ne se refuse rien !
 
barc14c
 
Sont ensuite sortis trois novillos de La Suerte qui n’avaient rien de complaisantes bédigues. Ils ont été combattus d’abord par Tristán qui il y a peu s’était distingué au pays de la Tarasque et qui pour ce coup d'envoi a encore montré de bonnes dispositions au cours d’un combat sérieux.
 
ma14h
 
Une belle entrée en matière suivie de la prestation de Mario Arruza, que l’on avait découvert l’an dernier au même endroit, étant venu alors accompagner Javier Cortés et repartant après avoir reçu une cornada dans un burladero, le toro passant une corne pour atteindre Mario dans ce qu’il a de plus intime ! Peu rancunier, il a effacé ce mauvais souvenir en se mettant ce jour en évidence, alignant quelques gestes des plus méritoires.
 
mc14h
 
Miriam Cabas fermait ensuite la marche pour le matin. On l’a retrouvée telle qu’en elle-même, à savoir avec son charisme, sa vaillance et son entrega qui lui ont fait soulever des montagnes. Avec en outre, au moment le plus délicat, après un sérieux accrochage, l’aide de Javier Cortés qui lui a prodigué depuis la tapia de précieux conseils, le tout finissant par une vuelta très fêtée en compagnie de l’éleveur… en guise de conclusion d’une matinée plaisante.
 
mc1ak
 
Il était alors temps de passer à la partie liquide et solide de la journée avant de se retrouver autour de la placita pour la deuxième partie avec, sous l’accompagnement comme le matin des guitares flamencas, trois toros de Barcelo pour Alberto Lamelas, Javier Cortés et Thomas Dufau.
 
 al14h
 
Après une ouverture au son de l’hymne national, Alberto a ouvert le bal avec un client qui l’a vite prévenu qu’il ne fallait pas trop qu’il compte passer un quart d’heure dans une ambiance de garden-party. Mais le Madrilène est habitué aux affrontements pour le moins délicats et malgré un sérieux accrochage, il repartit au combat avec courage en affichant ses ganas et son corte de grand professionnel.
 
jc14h
 
Javier Cortés prit ensuite le relais avec un toro qui avait passé les cinq ans et une nouvelle fois, on a pu constater l’aisance d’un torero qui a gagné en expérience, étalant des arguments et un potentiel technique propres à surmonter les épreuves pour finir par s’imposer. Il semble d’ailleurs que son succès madrilène, entre autres, l’ont boosté mentalement, ce qui se retrouve dans ses attitudes.
 
td14h
 
Enfin, Thomas Dufau eut en charge le baisser de rideau avec un troisième Barcelo qui ne lui rendit pas non plus la partie facile, le Montois suant sang et eau en s’arrimant pour donner du relief à un trasteo brindé à Jacqueline Barcelo. Un bon entrainement avant la Madeleine…
 
mf14h
 
A noter encore la participation du plus gladiator des piqueros, Mathias Forestier, et de son ami landais Laurent Langlois, les deux compères alternant matin et après-midi. Enhorabuena à eux aussi, à ceux déjà mentionnés, toreros comme éleveurs, sans oublier tous les bénévoles qui par leur dévouement ont pu permettre le succès de cette manifestation…
 
ll14h
 
Des virtuoses de l’art équestre, une des spécialités locales… 
 
barc14x
 
Enfin, comment ne pas finir avec un clin d'oeil au maitre des lieux, qui comme les siens, épouse, filles et apparentés, n'hésite jamais à mettre la main à la pâte. Dans ce contexte, répandre de l'eau sur la piste et donc un peu de fraicheur alentour était un geste salutaire. On dit que c'est Morante de la Puebla qui lui en a donné l'idée !!!
 
barc14m
 
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 

cer16aff.jpg

bay20aff

arl14b_-_aff.jpg