Samedi 20 Août 2022
LUNEL
Dimanche, 17 Juillet 2022
lun17ph
 
Sortie a hombros d’Andrés Roca Rey et Léa Vicens…
 
Grosse chaleur, environ trois quarts d’arène. Deux toros de Fermín Bohórquez pour le réjón et quatre de Núñez del Cuvillo, le meilleur étant le premier de Roca Rey.
 
lu17g
 
A l’issue du paseo, en hommage à Alain et Georgette Gauthier, un trophée a été remis en piste aux deux matadors, à Léa et au mayoral de Cuvillo.
 
Sobresaliente : Jérémy Banti.
 
lun7k
 
Léa Vicens : oreille et oreille.
 
Juan Ortega : palmitas et oreille.
 
André Roca Rey : deux oreilles et saluts.
 
lv17h
 
Léa Vicens a interprété une partition comprenant avec ses deux opposants des moments méritoires, notamment quand il lui a fallu remettre sur les bons rails son premier, sorti avec autant d’impétuosité que de couardise. Une prestation entretenue pour la Nîmoise qui plus tard est sortie sous les acclamations d’un public visiblement séduit par son charisme.
 
jo17h
 
Juan Ortega n’a pas dansé avec les plus belles, mais à chaque fois qu’il l’a pu, il n’a pas été avare de gestes de classe grâce à un poignet forçant l’admiration, le Sévillan se faisant notamment remarquer à son premier, en l’occurrence manquant singulièrement de transmission par la suite, par des capotazos soyeux, et plus tard, avec l’autre, par une entame de faena aussi ajustée que relâchée, propre à illustrer avec pertinence les manuels du bon toreo. Ça ne faisait pas tout, mais c’était déjà beaucoup ! 
 
arr17k
 
Andrés Roca Rey a eu la chance de tomber sur le meilleur en premier lieu, et bien entendu, il n’a pas laissé passer l’aubaine. Le Péruvien brinda sa faena au public, avec un début templé poursuivi avec élégance au son de la Concha Flamenca. Relâché et manifestement très à l’aise, il poursuivit par enchainements harmonieux sur les deux ailes avant entière. On pensait alors que le protégé de Roberto Domínguez allait doubler la mise avec l’ultime, d’autant plus que son trasteo terminé par mouvements encimistas connectait avec l’auditoire, mais il connut alors un inattendu passage à vide avec la ferraille qui le priva d’autres trophées.
 
(Demain, retour sur Céret, Tyrosse, Valencia et San Fernando…) 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 

cer16aff.jpg

bay20aff

arl14b_-_aff.jpg