Samedi 20 Août 2022
VENTURA/LÉA
Mercredi, 20 Juillet 2022
mej20a
 
Retour sur les prestations de Diego Ventura à Méjanes et de Léa Vicens à Lunel vues par Freddy Porte…
 
Diego VENTURA triomphe du REJON D'OR 2022
 
Les toros de Jalabert sont sortis nobles et avec un peu de piquant. De quoi éveiller l'intérêt du public... Un peu brusques par moment dans leurs aréons, ils ont tenu les cavaliers en haleine. Les trois derniers furent les plus intéressants. Le 5ème « Fuego » laissa son rabo à Ventura et fut honoré de la vuelta al ruedo posthume.
 
sg20k
 
Sergio Galán ouvrit la tarde en tant que chef de lidia. Avec une belle cavalerie au service d'une tauromachie et d'une équitation classique, il montra beaucoup d'assurance et de calme dans toutes les phases du combat. Sa posture élégante touche l'aficionado. Galán ne dépasse que rarement la ligne de confort et ne fait jamais peur. Ses partenaires semblent légèrement posés sur la main et sont complices de la réussite commune. Ils se nomment Alcotam, Capote, Capricho, Oléo... et ont affronté respectivement le N° 161 Maletilla (colorado) puis Vida N° 124 (castaño). Très précis dans ses poses, il coupa deux fois 1 oreille.
 
dv20h
 
Ventura se chauffa face au cinquième de la course. Il n'avait coupé qu'une seule oreille à son premier opposant. Il entendait se positionner clairement pour remporter son 6ème Rejon d'Or. Ce qu'il fit.
 
Garrocha à la main, chevauchant Generoso, un beau palomino hispano arabe du fer du Marquis de Villareal, Diego se plaça à la porte des chiqueros. Le ton était donné, Fuego joua le jeu, une course poursuite s'en suivit… Il cloua ensuite un seul castigo comme il avait fait avec son précédent adversaire. Fabuloso essuya les spectaculaires aréons du Jalabert avant deux banderilles que le cavalier cloua de face avec des écarts très engagés. Bronce fut l'auteur d'un beau tête-à-tête et de deux bâtons de qualité dont le second était cloué sans bride. L'isabelle montrant les dents au cornu.
 
dv20z
 
Guardiana vint en finir avec une 1/2 lame efficace, autant que fut réactive la cuadrilla. Le gris avait permis 2 paires de courtes à deux mains (meilleure la deuxième), ainsi que 3 courtes al violín.
 
3 mouchoirs blancs tombèrent du palco, ainsi qu'un bleu.
 
Le premier opposant du cavalier de la Puebla répondait au nom de Duende. Il fut reçu par Campina, la fidèle alezane. Velásquez entra en lice pour 2 bâtons longs cloués de face et en bonne place avec de belles batidas que la balance des talons autoritaires contrôlait. Nazari que l'on n'a pas l'habitude de voir tous crins, s'imposa pour deux belles banderilles à étrier agrémentées d'une succession de terre à terre, courbettes et autres déplacements latéraux millimétrés. Guardiana pour une paire de courtes à deux mains et une rose al violín. Une bonne entière un peu longue d'effet ne lui accorda qu'une oreille.
 
ghdm20a
 
Le jeune MENDOZA nous sembla un peu surpris par l'encaste proposé à MEJANES. Plus habitué au Murube, il s'adapta malgré tout rapidement à la devise blanche.
 
Comme le fit le chef de lidia il cloua deux châtiments par sécurité. Il reçut Flamenco, le N° 111, avec Regaliz et cloua ensuite 4 banderilles de face avec Extraño, un autre noir métissé pour terminer avec Justiciero  avec trois courtes et un réjon trasero qui lui valut deux appendices.
 
Le second opposant de Guillermo portait le N° 148. De robe noire, Pepe fut reçu par Jibaro pour deux fers également, puis c'est Berlin dont le nom souligne le métissage, puis Disparate avec lesquels il posa respectivement deux fois 2 bâtons de qualité. Enfin Justiciero pour 2 roses, 1 paire de courtes à deux mains et une entière qui lui permirent de récolter 1 oreille.
 
Avant de sortir a hombros, les trois rejonéadors devaient assister à la remise du cinquantième Rejon d'Or. Le célèbre trophée était remis à VENTURA (offert par le domaine de Méjanes et Peliz Organisation). Il fut remis en piste par la Reine d'Arles (Camille Hoteman Moya) en présence de sa demoiselle d'honneur (Amandine Valerian), de Madame Michèle Ricard, Lola Jalabert et Eugène Guillot.
 
mej20m
 
Jubilé réussi qui devait se fêter tard dans la nuit alors que la maîtresse des lieux nous aidait à nous souvenir de l'Histoire de Méjanes, de son Rejon d'Or, des personnages et personnalités qui l'ont marqué, n'oubliant personne dans sa chaleureuse allocution.
 
 Ce 14 juillet 2022 est à marquer d'une pierre blanche.
 
Freddy PORTE - Photos : Michel NAVAL - 18 juillet 2022
 
LUNEL
 
Léa Vicens le dimanche 17 juillet... 
 
Dès le paséo, Léa laissa l'empreinte de belles images équestres ; avec Jasmin qui piaffe avec tride et cadence, qui rassemble son galop et enchaîne la pirouette classique et vaquera allant jusqu'à nous enivrer d'un tourbillon. Le ton est donné, la silhouette se détache, le charme opère...
 
Son premier Bohórquez n'était pas vraiment content d'être là. Cherchait-il ses prairies ? Distraitement sans doute... Manso, fuyant et j'en passe... Léa sut parfaitement s'adapter à la situation et patiemment le convaincre et surtout l'intéresser à la chose taurine.
 
La Nîmoise finit par le fixer et à en faire un honnête collaborateur.
 
lv20a
 
Le N°58, de robe noire fut reçu par Guitarra. La faena de banderilles débuta avec un Diluvio de plus en plus expressif. Ce dernier joua de tout son corps pour envelopper et envoûter son partenaire et l'inviter à collaborer. Trois bâtons furent cloués, le premier avec à propos sur le voyage, le second fut le meilleur. Aladin lui succéda avec aisance et compléta la domination pour deux banderilles (la 1ère fut la meilleure). Deux roses furent posées avec Jasmin pour en finir avec Espontaneo de ¾ de lame qui lui valut 1 oreille.
 
Pour son second combat c'est un toro plus sérieux et de trapío et de comportement qui lui échut.
 
Le N° 7, affiché 512 kg, né en septembre 2017, donna tout de suite un jeu intéressant. Cleopatra, la jument baie, reçut ce second Bohórquez qui s'effaça devant Bético, de plus en plus plaisant dans la pose de 4 banderilles citées de face au pas espagnol. Diluvio revint pour 3 banderilles (la meilleure la 1ère).
 
lv20b
 
Greco laissa voir un bon piaffer après 3 roses (la 3ème la meilleure). Espontaneo pour la suerte suprême : 1 pinchazo et 1 entière récompensée par 1 pavillon.
 
LÉA put sortir avec deux oreilles a hombros en compagnie de ROCA REY.
 
Freddy PORTE  19 juillet 2022
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 

cer16aff.jpg

bay20aff

arl14b_-_aff.jpg