Vendredi 19 Août 2022
MONT DE MARSAN
Mercredi, 20 Juillet 2022
dl20ph
 
Sortie a hombros de Daniel Luque qui a obtenu trois oreilles face aux toros de Victoriano del Río…
 
4/5 d’arène environ, beau temps. Six toros de Victoriano del Río inégaux de présentation, de forces et de comportement. Il n’y avait hélas dans cet envoi aucun exemplaire semblable à ceux qui le plus souvent font la renommée de cette ganadería.
 
mdm20k
 
A l’issue du paseo, il a été lu en piste un message comme réplique à la volonté de quelques députés de voir la corrida abolie. Des mots rappelant les valeurs de la tauromachie et tout simplement… de la liberté ! Applaudissements sur tous les bancs… Olé !!!
 
ec20h
 
Ensuite, la course a été lancée par le Champion de France des écarteurs Cyril Dunouau qui a été hélas violemment percuté par le toro, faisant passer un sérieux susto sur les gradins. Heureusement, plus de peur que de mal, du moins apparemment, Cyril recevant ensuite le brindis d’Antonio Ferrera qui avait accepté qu’il ouvre ainsi la course.
 
Antonio Ferrera : silence aux deux.
 
Diego Urdiales : silence et oreille.
 
Daniel Luque : deux oreilles et oreille.
 
af20h
 
Antonio Ferrera, vêtu d'un traje bucolique mettant en exergue les papillons, débuta avec le toro le plus conséquent du lot en ce qui concerne la charpente, provoquant un batacazo sur le premier assaut avant de sortir seul du second. S’il fit un peu illusion en début de faena, le bicho n’allait pas tarder à se montrer rajado et les choses en restèrent là après entière basse au second envoi. Avec le quatrième, ce ne fut pas mieux, l’Extremeño ne tirant pas grand-chose de bon d’un adversaire avec trop peu d’argument sur le plan de la caste.
 
du20h
 
Diego Urdiales débuta avec un premier client âgé, mais au tamaño réduit, brindant sa faena à Jean-Baptiste Jalabert, mais ne pouvant tirer grand-chose d’un bicho querencioso qu’il s’employa avec plus ou moins de bonheur à retenir dans le leurre. Et rien ne s’arrangea avec la ferraille… Ce fut une autre chanson avec le quinto, au demeurant le plus potable de la troupe, face auquel le Riojano allait distiller quelques séquences aux contours élégants et ajustés sur un bon tempo après avoir brindé son labeur à l’assemblée, le tout lui valant un trophée après entière puis descabello. 
 
dl20h
 
Daniel Luque remporta l’étape haut la main, d’abord avec un premier client qui lui permit de mettre tout le monde d’accord au cours d’une faena brindée à l’auditoire. Son travail comprit sur l’air de Nerva d’excellents passages suaves et relâchés avant les luquecinas suivies d’un coup de canon qui fit tomber deux mouchoirs du palco. Pour faire bonne mesure, le maestro de Gerena ajouta un autre trophée à son bilan comptable avec un ultime Victoriano qui n’avait rien d’un foudre de guerre, certes, mais avec lequel il s’arrima dans un combat rapproché conclu par une estocade « hasta la bola » qui à elle seule pouvait justifier cette dernière récompense. Ou du moins faire contribuer à faire pencher la balance…
 
A noter que le banderillero Raúl Caricol a salué au troisième, tout comme Juan Contreras et Alberto Zayas avec l’ultime.
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 

cer16aff.jpg

bay20aff

arl14b_-_aff.jpg