Samedi 20 Août 2022
MONT DE MARSAN
Vendredi, 22 Juillet 2022
raf22ph
 
La palme à Rafaelillo qui a raflé l’unique mise, avec les hortensias en prime… 
 
Ciel en partie voilé, temps agréable, arènes quasiment pleines. Six toros de Cuadri constituant un envoi charpenté, bien armé, donnant un jeu divers, que ce soit à la pique ou plus tard à la muleta. Meilleur le quatrième et à un degré moindre, l'ultime.
 
cuadri22h
 
Rafaelillo : saluts puis oreille.
 
Octavio Chacón : silence aux deux.
 
Damián Castaño : silence aux deux.
 
raf22h
 
Rafaelillo a été incontestablement le plus en vue de la tarde, se mettant en évidence lors de l’ouverture de la course avec un adversaire qui réfléchissait beaucoup face auquel il se montra combatif pour en tirer le maximum à force d’obstination, son trasteo allant a más. Las, il a été par la suite moins convaincant dans la conclusion, perdant un trophée qui semblait lui tendre les bras. Mais avec le cuarto, le Murciano allait nous faire vivre un excellent moment de toreo, d’abord par son accueil capotero puis après deux piques sans grand éclat suivies d’un second tercio médiocre. Brindis au respectable d’une faena dynamique débutée au fil des planches avant de gagner le centre pour une suite de séries ajustées et templées qui ont connecté avec les gradins. Final encimista, desplante avant trois quarts de lame, le tout étant récompensé par une oreille que les alguaciles ont dû aller chercher au desolladero une fois le toro rentré avec ses deux esgourdes, le président ayant trop rapidement sorti un mouchoir rentré illico, alors qu’il est toujours plus judicieux de le laisser en vue un peu plus longtemps… En définitive, Rafaelillo put promener cette récompense en arborant un large sourire, s’autorisant même pour faire bonne dose une seconde vuelta les bras chargés d’hortensias…
 
oc22h
 
Octavio Chacón ne semble pas traverser un grand moment. Il est vrai qu’il n’est pas tombé sur ls plus exploitables, et avec un premier qui lui aussi réfléchissait beaucoup, il ne put faire rien de bien probant avec la flanelle malgré sa volonté. Avec le quinto, Chacón composa une faena académique saupoudrée de quelques bons gestes, sans que l’on sente une très grande confiance. Entière.
 
dc22h
 
Damián Castaño brinda à Cristina Sánchez un trasteo débuté, après un tercio de banderilles déplorable, avec pas mal d’énergie. Las, son labeur a été ensuite contrarié par un toro qui éprouva quelques difficultés à se déplacer à cause d’une patte avant gauche invalidée, le Salmantino se voyant alors contraint d’abréger. Dommage. Avec l’ultime, il se montra appliqué sur plusieurs séquences méritoires, sans que l’ensemble ne se poursuive sur un rythme soutenu, la conclusion n’ayant rien de mémorable, si ce n’est qu’il a été légèrement touché sur un premier pinchazo.
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 

cer16aff.jpg

bay20aff

arl14b_-_aff.jpg