Samedi 20 Août 2022
MONT DE MARSAN
Dimanche, 24 Juillet 2022
mdm24ph
 
Sortie a hombros de Thomas Dufau en compagnie du mayoral de Pedraza de Yeltes pour la clôture de la Madeleine…
 
Canicule, arènes quasiment pleines. Six toros de Pedraza de Yeltes bien présentés, dans le type, variés de comportement, tous intéressants à divers titres, les 3 et 6 étant crédités de la vuelta.
 
pdy24h
 
Curro, le mayoral de Pedraza, a accompagné Thomas Dufau dans sa sortie a hombros, mais auparavant, le Montois a tenu à honorer ses deux piqueros qu’il a invité à venir saluer en piste…
 
Domingo López Chaves : saluts et silence.
 
Alberto Lamelas : oreille et silence.
 
Thomas Dufau : oreille et oreille.
 
dlch24h
 
Domingo López Chaves a bien tenu son rôle de chef de lidia. A son premier, après une première pique poussée, José Chacón s’est fait une grosse frayeur en tombant à la merci du toro qui l’a sèchement piétiné, sans plus de dégâts toutefois qu’un costume rendu poussiéreux. Second tercio délicat puis faena entretenue, mais le Salmantino traina avec le verdugo après entière, ce qui le priva certainement de récompense. Le cuarto prit une première pique carioquée puis une autre sans grand style. Saluts de Chacón pour deux bonnes paires puis faena alternant le bon et le moins bon face à un opposant peu enclin à jouer l’attaque. 
 
al24h
 
Alberto Lamelas a d’abord pris un Pedraza qui mit en déroute la cuadrilla aux banderilles, puis brindant au respectable, il démarra son trasteo par cambio au centre avant d’aligner des passages le plus souvent relevés sur les deux ailes, le tout conclu par estocodón lui valant un trophée avec pétition non suivie d’effet d’un deuxième. Il accueillit ensuite le quinto par véroniques soignées avant deux rencontres puis un affrontement plutôt âpre, sans grandes options de doubler la mise. Et comme la ferraille n’arrangea rien, les choses en restèrent là pour le Madrilène dont on retiendra surtout son premier combat.
 
td24h
 
Thomas Dufau a été le vainqueur incontesté de l’étape, un succès qui va certainement lui faire beaucoup de bien pour la suite des événements. Il est d’abord tombé sur un manso con casta qui a été protagoniste d’un tercio de piques mouvementé en quatre actes, auteur d’un premier batacazo et surtout occasionnant pour le piquero Germán González le plongeon du siècle suite à un violent choc sur le troisième assaut. Musique, ambiance, le Plumaçon reprenait des couleurs…Saluts du Monteño et de José Luis Neiro avant plusieurs séries au centre, Thomas tombant la main sur plusieurs passages allurés avant trois quarts de lame, puis une vuelta triomphale avec oreille et brassées d’hortensias, dans une ambiance très chaleureuse, le piquero étant invité à savourer ces instants de liesse. L’ultime allait protagoniser un bon tercio de piques en trois rencontres avec Juan José Esquiviel sur la monture, puis Thomas brinda à l’assistance, alors que le vent devenait un peu plus fort, une faena toute d’entrega et d’aguante, transmettant aux étagères jusqu’à une conclusion moyenne libérant une autre oreille, celle de la grande porte, dans l’allégresse générale. Au final, le sourire était de mise à la sortie car dans l’ensemble, il y avait eu du spectacle…
 
(Les autres infos demain lundi dans la journée, après retour dans mon camp de base. Mais comme passer sous silence le triomphe de Solalito à Orthez qui est sorti a hombros après avoir coupé deux oreilles à un novillo de Miura. Enhorabuena…)
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 

cer16aff.jpg

bay20aff

arl14b_-_aff.jpg