Mardi 04 Octobre 2022
VENTURA
Jeudi, 11 Août 2022
dv11f
 
Reseña de Freddy Porte sur la prestation de Diego Ventura lors de la récente corrida mixte de Châteaurenard…
 
Paséo original pour la centième corrida ponctué par l'hommage rendu à Madame Marie-José Rossi, récemment disparue (une minute d'applaudissements). Belle entrée, comme l'a justement souligné Paul Hermé précédemment.
 
chat09h
 
Une alguacila inhabituelle, en la personne de Mlle Combes, dont la tenue ne manquait pas d'originalité, ouvrait le défilé des toreros.
 
dv11a
 
Diego Ventura chevauchait un magnifique palomino tous crins (Nivaldo) dont on a pu apprécier la cadence du passage. Nous retrouvions ce même cheval lors de la pose de 3 banderilles de face, où nous avons été sensibles aux belles expressions du genêt à la robe dorée. Le couple chargeant la suerte marquant le piton contraire et clouant à étrier.
 
Ce premier opposant portait le N°9 et affichait 505 kg. Né en avril 2018, de robe noire, appartenant à la ganadería de los Espartales, il portait une devise azur, rouge et blanc. Ses origines Murube-Urquijo le firent sortir avec une extrême noblesse, se rangeant tout de suite dans la queue de Néctar, le cheval de salida. Pratique, mais de peu de force, il devint presque faible après un castigo légèrement sur l'épaule gauche.
 
dv09h
 
La prestation qui ne manquait pas de qualité perdit en éclat, ne suscitant que peu d'émotion aux tendidos.
 
La faena spectaculaire de Gitano qui consiste à effectuer un quiebro à l'envers pour clouer 1 puis 1 deuxième banderilles al violín fut très appréciée, mais ne réussit pas à faire oublier la faiblesse de « Devisa ».
 
Güero, de robe crème, fut l'auteur de 3 courtes posées au caracoleo et d'une rose al violín.
 
Il fallut 3 pinchazos et une demie verticale ainsi que deux descabellos pour en finir.
 
Heureusement, il y eut Amoroso qui sortit en quatrième position. Toujours du fer de Los Espartales, ce dernier fit honneur à sa devise. De robe noire également, il portait le N° 32, né en juin 2017.
 
dv11b
 
Diego reçut les 512 kg de son adversaire de façon magistrale avec Joselito, un bai aux formes et origines lusitaniennes par une série de recortes de grande qualité. L'abaissement des hanches du castaño lui permettant de se doubler de façon peu courante et de dominer ainsi la fougue d'Amoroso.
 
Après un excellent castigo, c'est Sueño qui entra en lice pour 1 banderille de face de belle signature. Nazari le remplaça dans le ruedo pour deux banderilles clouées à l’étrier et abordées de face. La première citée au terre à terre, la seconde à la courbette en allant à la tête du bicho.
 
dv11c
 
Cerise sur le gâteau, Bronce pour un bâton de mise en bouche avant que le cavalier ne lui quitte la bride et de clouer 1 banderille puis 1 paire à deux mains. Le louvet montrant les dents à son agresseur pour la plus grande joie du public tenu en haleine par une faena rondement menée.
 
Un reculer spectaculaire par la seule action des aides inférieures et le centaure disparaissait dans le Patio des caballos.
 
dv11e
 
Il réapparut avec un nouveau gris avec lequel il posa 3 courtes et qu'il garda ensuite pour la suerte suprême. Il nous sembla que le sitio de cette dernière monture ne facilitait pas la suerte de matar.
 
Ou alors ce dernier cheval était-il encore un peu vert ? Il s'en suivit 3 pinchazos dont 2 sans lâcher le manche. Ventura sauta à terre et prit la muleta pour quelques passes et un descabello efficace qui lui valut une oreille animée par une grande ovation récompensant l'émotion suscitée par le spectacle qui venait d'être vu.
 
Freddy PORTE
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 

 ist30aff