Mercredi 07 Décembre 2022
BÉZIERS
Samedi, 13 Août 2022
als13ph
 
Sortie a hombros d’Alberto López Simón qui a coupé trois oreilles aux toros de Margé…
 
3/5 d’arène environ, ciel voilé. En mode échappée belle, pluie au sortir de la course. Six toros de la ganadería Margé bien présentés, donnant un jeu divers, la plupart du temps intéressant.
 
rm13h
 
Antonio Ferrera : sifflets et oreille.
 
Alberto López Simón : oreille puis deux oreilles.
 
Carlos Olsina : saluts puis oreille.
 
bb13k
 
A noter que l’écarteur landais Baptiste Bordes a exécuté un saut par-dessus le sixième toro dès son entrée en piste, s’attirant une forte ovation. 
 
af13h
 
Antonio Ferrera ouvrit les hostilités avec un toro qui mit les reins sur ses deux assauts au cheval, mais la suite a été progressivement moins vibrante, le Margé arrivant arrêté à la muleta et l’Extremeño ne souhaitant visiblement pas entrer dans la bagarre. Résultat, divorce avec torts réciproques, Antonio pliant les gaules sans autre forme de procès par bajonazo. Avec le cuarto, les choses allaient s’arranger pour un Ferrera plus entreprenant qui après un second tercio médiocre, brinda sa faena à Sébastien Castella. Profitant des bonnes charges de son opposant, il connecta avec les tendidos lors de bonnes tandas droitières, mais aussi plus tard sur l’autre aile, le tout se soldant par une oreille après demi-lame.
 
als13k
 
Alberto López Simón a été l’incontestable vainqueur de l’étape avec trois oreilles dans son escarcelle. Deux rencontres applaudies à son premier puis brindis à l’assistance d’un trasteo marqué par un début dynamique et décidé avant une suite variée au centre sur les deux rives, avec tout de même un penchant pour la droite, qui n’a pas manqué d’allure. Final encimista suivi d’une entière qui fit tomber un premier mouchoir du palco. La mise allait être doublée plus tard lorsque sortit un superbe quinto, castaño veleto, avec lequel il allait faire monter la température à la muleta, les gradins marquant leur satisfaction de voir évoluer le maestro de Barajas par cambios, enchainements ajustés, templés, pechos profonds, et j’en passe. Le bicho s’est vraiment employé dans ce qui a été le moment le plus important de cette course avant de rouler rapidement sur le sable suite à un estocodón qui libéra les deux esgourdes de la grande porte. 
 
co13k
 
Carlos Olsina venait en quelque sorte confirmer dans sa ville de prédilection son alternative prise en début de saison à Istres. La réception de son premier provoqua les applaudissements d’un conclave visiblement soucieux de le soutenir et après un tercio de piques agité sur le premier assaut, il brinda au médecin Georges Stoyanov un premier toro avec lequel il se lança dans une entame templée prometteuse pour la suite. Mais le bicho baissa ensuite de ton et Charles eut alors le mérite de s’efforcer à tirer ce qu’il pouvait de mieux sur la meilleure corne, la droite. Curieusement, un pinchazo déclencha une rapide passage ad patres. Après la performance de Baptiste Bordes évoquée plus haut, et au passage deux bonnes paires de Morenito d’Arles, Carlos afficha ensuite toute sa décision dans une partie qui ne s’annonçait pas très facile. Mais il avait visiblement décidé de ne rien lâcher pour tenter de réussir le desquite, ce que l’on a un moment pensé possible, tant il y mettait d’entrega et d’aguante, la conclusion limitant en définitive l’ensemble à un trophée. Mais je pense objectivement que le protégé de Swan Soto a marqué des points ce samedi sur son terrain. Il y a des signes qui ne trompent pas…
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels