Vendredi 09 Décembre 2022
PATRICE
Dimanche, 02 Octobre 2022
pq02ph
 
Figura (1)…
 
Il arrive à l’hôtel.
 
Quand le soleil commence à se lever.
 
 
 
Le concierge du palace.
 
Le salue.
 
 
 
Avec déférence.
 
Et admiration.
 
 
 
Il lui répond.
 
D’une inclinaison de la tête.
 
 
 
Sans outrance.
 
Dans le geste.
 
 
 
Sans affectation.
 
Presque avec douceur.
 
 
 
Comme le ferait.
 
Un prince.
 
 
 
Il a triomphé la veille.
 
A des centaines de kilomètres.
 
 
 
Et le concierge.
 
Le sait.
 
 
 
Il a un peu plus de vingt ans.
 
Et est matador de toros.
 
 
 
Il a un peu plus de vingt ans.
 
Et est figura du toreo.
 
 
 
Il ne porte pas.
 
Ses bagages.
 
 
 
D’autres sont là.
 
Pour le faire.
 
 
 
Lui n’a à penser.
 
Qu’à l’essentiel.
 
 
 
Tuer des toros.
 
Dans une arène de fleurs.
 
 
 
Le reste.
 
Est dérisoire.
 
 
 
Il avance dans le hall.
 
On le regarde.
 
 
 
Il est connu.
 
Il est admiré.
 
 
 
II est aimé.
 
Il est magnifique.
 
 
 
Devant lui.
 
S’ouvre l’ascenseur.
 
 
 
Dont les miroirs.
 
Lui renvoient son image.
 
 
 
Il la fixe.
 
Avec arrogance.
 
 
 
Rien ne lui fait peur.
 
 
 
Il a un peu plus de vingt ans.
 
Et est matador de toros.
 
 
 
Il a un peu plus de vingt ans.
 
Et est figura du toreo.
 
 
 
Il marche sur la moquette épaisse.
 
En silence.
 
 
 
Il aime le calme.
 
 
 
Il rejoint.
 
Sa chambre.
 
 
 
La même.
 
Depuis toujours.
 
 
 
La même.
 
A jamais.
 
 
 
Il ne faut pas.
 
Conjurer les signes.
 
 
 
Nu dans le lit.
 
Aux draps dont il aime la fraîcheur.
 
 
 
Il voudrait pouvoir dormir.
 
Sans penser.
 
 
 
Le deuxième d’hier.
 
L’en empêche.
 
 
 
Et les deux de tout à l’heure.
 
Plus encore.
 
 
 
Il portera.
 
Le costume azul purisima.
 
 
 
Celui d’il y a.
 
Quatre mois.
 
 
 
Ce jour de mai.
 
Où ici ça s’était mal passé.
 
 
 
Sa cuisse droite.
 
Lui en rappelle le souvenir.
 
 
 
C’était de sa faute.
 
Il avait retiré la muleta trop brusquement.
 
(A suivre…)
 
Patrice Quiot
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels