Samedi 26 Novembre 2022
PATRICE
Jeudi, 13 Octobre 2022
viti13k
 
La cigarette de Sa Majesté « El Viti »…
 
Séville.
 
Le 20 avril.
 
1966.
 
 
 
Cinq de Samuel.
 
Et un.
 
De Soto de la Fuente.
 
 
 
Victoriano Valencia.
 
Curro Romero.
 
Et Sa Majesté pour les tuer.
 
 
 
Jackie Kennedy.
 
Grace Kelly.
 
Et son mari pour les voir.
 
 
 
Georges Duhamel, non.
 
Il est mort.
 
Sept jours avant.
 
 
 
D’or
 
Et incarnat
 
Est habillée Sa Majesté.
 
 
 
L’incarnat.
 
Du champ de gueules.
 
Des armes de Navarre.
 
 
 
Et l’or.
 
Des louis.
 
Des rois de France.
 
 
 
Il ne s’est.
 
Rien.
 
Passé.
 
 
 
Hors.
 
L’oreille coupée.
 
Par Sa Majesté à son premier.
 
 
 
Qui la veille.
 
Avait vu Paco, prince de Camas.
 
Triompher devant un Cuadri.
 
 
 
Quand.
 
Sort.
 
Le sixième.
 
 
 
«Pitillo ».
 
Ou «Peinadito».
 
 
 
« Cigarette ».
 
Ou « Mignonnement coiffé ».
 
 
 
La controverse demeure.
 
 
 
Et la Cour.
 
En discute.
 
Encore.
 
 
 
Sa Majesté elle-même.
 
Fait de la chicane.
 
Un mystère.
 
 
 
“Un día me encontré con el ganadero Samuel Flores y me dijo que el toro realmente no se llamaba ‘Pitillo’, como es mundialmente conocido este toro ; puede que el mayoral se equivocara aquella mañana en el sorteo o que los banderilleros lo entendieran mal o se explicaran mal, pero el caso es que se quedó con ese nombre. »
 
 
 
Le mystère.
 
Pèse.
 
462 kg.
 
 
 
Et « saca bondad.
 
Y unas fuerzas.
 
Muy justas »
 
 
 
Ecrit.
 
Un.
 
Hagiographe.
 
 
 
Sa Majesté est pacifique.
 
Avec la cape.
 
Et une pique lui paraît suffire.
 
 
 
Le deuxième tiers.
 
Ne fait pas Histoire.
 
Mais à la muleta.
 
 
 
En face la Porte de la traîne.
 
Sous la loge des Herrera.
 
A l’endroit même où Juan Belmonte tenait son rang.
 
 viti13h
 
« La ligazón y el ritmo entre pases entre los minutos 1:15 y 3:18 es casi «milagrosa». Todo con una seriedad y elegancia inigualable. Sólo hay un momento dónde se ve que el torero intenta forzar, en el minuto 2:36, pero no desluce el resto. 
 
Increibles los tres pases que arrancan en el  3:07. »
 
Ecrit l’hagiographe.
 
 
 
Sa Majesté.
 
Se transfigure en St Jean Baptiste.
 
Et ressuscite le «Pasmo de Triana».
 
 
 
Le Guadalquivir.
 
Devient Jourdain.
 
Et Sa Majesté baptise la multitude.
 
 
 
Aidées par le haut.
 
Redondos où le sang s'accorde à la soie.
 
Naturelles finies en lanternes.
 
 
 
Pour l’eau bénite du sacre.
 
 
 
Et fin de lice.
 
Par une sortie.
 
En poitrine.
 
 
 
Comme l’aspersoir de la basilique St-Denis.
 
 
 
Le mystère va et vient.
 
Ébloui par le satiné de la muleta.
 
De Sa Majesté.
 
 
 
Faena parfaite, aboutie.
 
Les fondamentaux de la Bible.
 
Avec l'ajout des enluminures.
 
 
 
Lanternes et moulinets.
 
Passes de poitrine.
 
Et de tranchée.
 
 
 
Le tout que « sabía a gloria ».
 
Et à Juan Belmonte.
 
 
 
Sa Majesté nous conte une anecdote :
 
“Al llegar a la barrera, me dijo Antonio Chaves Flores : «Si llega a entrar la espada, le cortas el rabo ». Y le contesté: « Pues me alegro porque si le mato me creo que he hecho algo importante y no es verdad. Ahora me reafirmo”.
 
 
 
Une parole.
 
De.
 
Bourbon.
 
 
 
Sa Majesté tue mal.
 
« Cinco veces le recibió, cinco veces pinchó »
 
Ecrit l’hagiographe.
 
 
 
« Vuelta al ruedo
 
Y le obligaron a dar la segunda »
 
Commente le même.
 
 
 
Séville.
 
Le 20 avril1966.
 
 
 
« Pitillo».
 
Et Santiago Martín Sánchez «El Viti».
 
 
 
Une «Craven A».
 
Fumée chez «Simpson’s».
 
Par un duc de Windsor de vingt-huit ans.
 
Patrice Quiot
 
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels