Samedi 26 Novembre 2022
PATRICE
Dimanche, 16 Octobre 2022
fdm16ph
 
Francisco : Les trois oreilles d’un baisser de rideau…
 
12 octobre 2022.
 
Madrid.
 
Día de la Hispanidad.
 
 
 
Tiempo de primavera.
 
Eat
 
Arènes pleines.
 
 
 
« Había expectación.
 
Ganas de toros y sobre todo.
 
Ganas de pasarlo bien » lira-t-on le lendemain.
 
 
 
Et va le troisième.
 
Negro listón salpicado.
 
Est sa couleur.
 
 
 
22 est.
 
Le numéro écrit au fer rouge.
 
Sur sa paletilla
 
 
 
« Cojito »
 
Est.
 
Son nom.
 
 
 
51,39 arrobas.
 
Est.
 
Son poids
 
 
 
Et
 
Août 2017.
 
Le mois et l’année.
 
 
 
Où.
 
A «El Palomar», à Guadalix de la Sierra.
 
Il naquit.
 
 
 
Noir.
 
Et jaune est la devise.
 
Qu’il porte.
 
 
 
« Bajo y amplio de sienes. 
 
Muy abierto. 
 
Enseñando las puntas. » il est.
 
 
 
Francisco Manuel Ramírez García “Francisco de Manuel”.
 
A 22 ans.
 
3 mois et 7 jours.
 
 
 
De blanc.
 
Et or.
 
Il est vêtu.
 
 
 
Il revient.
 
Dans la capitale.
 
Où il était venu.
 
 
 
Cette année.
 
Le 2 mai.
 
Avec une mauvaise corrida d’El Cortijillo.
 
 
 
Et.
 
Qu’il voulait.
 
Oublier.
 
 
 
Le negro listón salpicado.
 
Fait du zèle au cheval.
 
Et humilie aux crochets.
 
 
 
Francisco initie.
 
Le taf.
 
A droite et à genoux.
 
 
 
Et le fait correctement.
 
« El toro repitiendo con tranco.
 
Y alegría. » lira-t-on le lendemain.
 
 
 
A gauche.
 
Le toro a de la profondeur.
 
Francisco sur ce côté y donne le préférable d’une faena.
 
 
 
A l’intensité.
 
Variable.
 
Et terminée en tablas.
 
 
 
Dans ces terres parallèles.
 
Où, de près, Francisco continue son taf.
 
En retenant le noir qui voudrait aller au.-delà.
 
 
 
Par naturelles de bon aloi
 
Et un passe circulaire inversée.
 
D'un peu Foire du Trône.
 
 
 
Pour le final.
 
« Se pasó al toro cerca de verdad en las manoletinas de cierre ». 
 
Et une estocade muy entregada et bien derrière,
 
 
 
Faena de vraie exposition.
 
Faena de más a menos.
 
Aussi.
 
 
 
Pour une oreille qui tarda à venir.
 
Et, de dira-t-on.
 
Día de la Hispanidad.
 
 
 
« Almirante » n° 11.
 
Né en septembre 2017 au même endroit que « Cojito ».
 
Et de 48,31 arrobas vient en cinq.
 
 
 
Negro listón.
 
Est sa couleur.
 
 
 
« Bajo y hondo, acapachado.
 
Con cuello.
 
Un dije» lira-t-on le lendemain.
 
 
 
De salida le negro listón répète con celo.
 
Pousse, recharge et met les reins contre les descendants des tarpans.
 
Et avec alegría et prontitud va aux harpons.
 
 
 
Francisco le met au 9 pour la 1ère tanda.
 
Bien le torero ; mieux le toro.
 
 
 
Francisco reunido pour la seconde.
 
Bien le torero ; grand le toro.
 
 
 
En rythme et cadence encore mieux à gauche «Almirante». 
 
Bien le torero ; autrement eût été fautif.
 
 
 
Dernière série.
 
Le n° 11 au pas et Francisco pas tout à fait au ralenti.
 
 
 
Avec les petits piétinements.
 
Du recentrage.
 
 
 
Mais dans le meilleur moment.
 
De sa jeune vie.
 
 
 
Qui, peut-être.
 
Aujourd’hui commence.
 
 
 
Le negro listón vire court.
 
 
 
Francisco
 
En termine à deux mains.
 
 
 
Ayudados grammaticalement inadéquats.
 
Mais de mise.
 
 
 
Car.
 
Madrileños de idea.
 
 
 
Et satisfait comme en une fin de repas, le public.
 
De pie.
 
 
 
Va Francisco.
 
Pour un estoconazo.
 
 
 
Celui-là.
 
En la ley.
 
 
 
Et dans l’exubérance presque excessive.
 
D’un baisser de rideau.
 
 
 
Deux oreilles comme « dos panuelos.
 
A la hora de partir ».
 
 
 
« Había expectación.
 
Ganas de toros y sobre todo.
 
Ganas de pasarlo bien ».
 
 
 
Lira-t-on le lendemain.
 
De ce mercredi.
 
De Día de la Hispanidad.
 
 
 
Francisco.
 
Trois oreilles.
 
A Madrid.
 
 
 
Et même si pour moi.
 
Elles n’en eurent pas tout à fait.
 
Le poids.
 
 
 
En me disant.
 
Que j’ai dû probablement mal voir.
 
 
 
J’en fus cependant heureux.
 
Pour Francisco.
 
fdm16h
 
 Datos 
 
Plaza de toros de Las Ventas (Madrid). Día de la Hispanidad. Lleno de ‘No hay billetes’ de entrada. Toros de Victoriano del Río (2º tris), muy dispares de hechuras y tipología, y de comportamiento variado. Destacó el segundo, tercero y sobre todo el quinto, muy completo, fuertemente ovacionado en el arrastre. El primero y el cuarto tuvieron nobleza, pero les faltó fuelle y fondo. El sexto fue el más deslucido. 
ALEJANDRO TALAVANTE, silencio y bronca tras tres avisos. • ROCA REY, dos orejas tras aviso y silencio. • FRANCISCO DE MANUEL, oreja y dos orejas.
Incidencias: Al finalizar el paseíllo, sonaron los acordes del Himno Nacional de España.  El banderillero Viruta saludó una ovación montera en mano tras parear al segundo e hicieron lo propio Juan Carlos Rey y Fernando Sánchez en el quinto. 
 
Francisco Manuel Ramírez García “Francisco de Manuel”. Né le 5 juillet 2000 à Arganda del Rey. Fils de Manolo Fuentes, matador de toros vénézuélien puis banderillero.
 
Débuts : 15 août 2016 à Penafiel.
 
2 octobre 2016, finale du Certamen « Camino hacia Las Ventas », erales de Jandilla, alternando con Alejandro Adame et Alfonso Ortiz ; 2 oreilles.
 
Débuts en novillada piquée : le 27 aout 2017 à Collado Mediano, novillos de Puerto de San Lorenzo alternando con Toñete et Carlos Ochoa.1 oreille
 
Temporada 2017 : 6 novilladas – 11 oreilles
 
 
Présentation à Madrid : le 1er Mai 2018, novillo “Rabanero”, Colorado. 536 kg de López Gibaja, alternando con Amor Rodriguez et Pablo Mora. ; 1 oreille.
 
Temporada 2018 : 24 novilladas – 29 oreilles – 1 queue (4° de l’escalafón)
 
 
Temporada 2019 : 23 novilladas – 17 oreilles (3° de l’escalafón)
 
 
Alternative : le 30 août 2021 à Colmenar Viejo ; toro «Rescoldito», melocotón, nº 7, de 510 kg de Núñez del Cuvillo. Parrain: Morante de la Puebla. Témoin: Andrés Roca Rey .Ovation et deux oreilles
 
Temporada 2021 : 2 corridas – 3 oreilles
 
Temporada 2022 :
 
2/05/2022 : Madrid (confirmation). Toros de El Cortijillo/Uceda Leal, Antonio Ferrera.
 
        16/07/2022 Valdetorres del Jarama (Madrid) España – Toros de Ángel Luis Peña Sánchez y Ganadería Ana Romero / Ángel Sánchez.
 
        27/08/2022 Arganda del Rey (Madrid) España – Toros de Torrealta/Fernando Adrián, Adrien Salenc.
 
        28/08/2022 Colmenar Viejo (Madrid) España – Toros de Monte de la Ermita p/ Fernando Adrián, Ángel Sánchez.
 
        09/09/2022 Tovar (Mérida) Venezuela – Toros de Campolargo para Francisco Javier Rodríguez, /Marcos Peña El Pino, José Garrido.
 
Apoderado : Carlos Aragón Cancela puis Manuel Campuzano depuis juin 2022.
 
(Photos : Plaza1)
 
Patrice Quiot
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels