Vendredi 02 Décembre 2022
ISTRES
Lundi, 17 Octobre 2022
clem16ph
 
Sortie a hombros de Clemente au terme d’une corrida de Valverde entretenue…
 
Beau temps, environ trois quarts d’arène. Six toros de Valverde charpentés, pesant de 527 à 551 kilos, exigeants à divers degrés, rendant les combats très méritoires de la part des piétons, la palme allant ce jour à Clemente.
 
ist16w
 
Ruedo avec le fer de Valverde entouré de deux drapeaux français et de l'inscription du mot LIBERTÉ (Photo Daniel Chicot). Marseillaise exécutée avant l’ouverture des débats.
 
Clemente : oreille et deux oreilles.
 
Adrien Salenc : silence et oreille.
 
Carlos Olsina : oreille et saluts.
 
Belle satisfaction avec l’entrée enregistrée, le Palio étant rempli à hauteur de trois quarts, ce qui n’est déjà pas trop mal compte tenu de la saison et d’un contexte général qui n’était pas des plus incitatifs.
 
clem16h
 
Clemente démarra avec un curé qui n’avait rien d’une sœur de la charité, se montrant violent dès les balbutiements. Après deux bonnes piques, il a dû se lancer dans un affrontement un peu à contre style, parvenant peu à peu à affirmer son autorité dans une faena de tanteo qui généra le soutien des gradins. Un bel effort et une transmission qui lui valurent un légitime trophée. Avec le cuarto, qui avait lui aussi ses exigences après un puyazo poussé, Clemente brinda à César Pérez, le veedor de la maison, une faena qui allait convaincre l’assemblée, autant dans ses intentions que par sa réalisation. Certes, il ne fallait pas s’attendre à de douces arabesques, mais la décision y était, la vaillance aussi, mais aussi une certaine allure, et au fur et à mesure de son déroulement, Clemente remporta de nouveau l’adhésion du conclave, avec pour colofón une interminable série de redondos templés avant une entière qui libéra les deux esgourdes du triomphe. Olé, Maestro !
 
as16a
 
Adrien Salenc n’a pas été le plus heureux au sorteo, avec d’abord un premier client accusant des forces limitées puis des carences dans sa motricité ayant pour conséquences un manque de transmission de la part d’un opposant qui tentait de se rebiffer sans laisser la moindre option au Nîmois.  Demi-lame. Avec le quinto, affichant de bien mauvaises intentions et qui blessa son banderillero Asier Campos, il partit à la guerre, affichant un bel aguante et une volonté de surmonter l’épreuve au prix d’un bel effort de valiente. La partie n’était pas facile et à son tour, il dut la jouer dans un créneau qui ne laissait guère de place aux sentiments et au débouchage de flacon ! Après entière habile mais efficace, il recueillit le prix de sa détermination avec une oreille divisant l’opinion, mais qui n’était pas pour autant sans fondement. 
 
co16h
 
Carlos Olsina démarra avec un client qui prit deux bonnes piques instrumentées par Jean-Loup Aillet. Brindis au public d’une faena appliquée face à un adversaire de bonne noblesse, mais qui manquait tout de même d’un poil de chispa. Plusieurs échanges valeureux sur les deux bords avant lame trasera lui valurent un trophée. L’ultime procura d’abord une belle frayeur à Manuel Quinta qui finit par basculer dans le couloir sur un assaut violent après avoir tenté de résister. En vain. Brindis ensuite à Bernard Marsella d’une faena marquée par une belle entrega dans la difficulté, le Biterrois s’accrochant sans toutefois parvenir totalement à s’imposer au terme d’une prestation au demeurant digne. Entière tombée. 
 
mq16k
Le Prix du Toro Club au meilleur matador est allé à Clemente.
 
Avec Feria TV, résumé vidéo de cette corrida…
 
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels