Vendredi 09 Décembre 2022
TOREROS FRANÇAIS
Mercredi, 16 Novembre 2022
cap16ph
 
Communiqué de l’Association des Matadors de Toros Français au sujet de la proposition de loi Caron…
 
Dans le contexte de proposition de loi déposée par le député de la 18ème circonscription de Paris, M. Aymeric CARON, visant à interdire la corrida en France, et qui sera mise au vote à l’Assemblée Nationale le 24 novembre prochain, une délégation de 13 toreros professionnels français se rendra à Paris les 23 et 24 novembre.
 
Par leur présence devant l’Assemblée Nationale, Messieurs les “matadores de toros” et novilleros 
 
Marc Serrano, 44 ans, Nîmes, Occitanie,
Julien Lescarret, 42 ans, Bayonne, Nouvelle-Aquitaine,
Thomas Dufau, 31 ans, Mont de Marsan, Nouvelle-Aquitaine,
Tibo Garcia, 25 ans, Nîmes, Occitanie,
Yannis Djenniba « El Adoureño », 25 ans, Aire-sur-l’Adour, Nouvelle-Aquitaine,
Dorian Canton, 21 ans, Pau, Nouvelle-Aquitaine,
Adrien Salenc, 25 ans, Nîmes, Occitanie
Rafi Raucoule « El Rafi », 23 ans, Nîmes, Occitanie,
Maxime Solera, 29 ans, Arles, Provence,
Carlos Olsina, Béziers, Occitanie,
Jean-Baptiste Molas, Dax, Nouvelle-Aquitaine,
Solal Calmet « Solalito », 21 ans, Nîmes, Occitanie,
Nino Julian, 19 ans, Nîmes, Occitanie, 
 
tiennent à rappeler qu’ils s’opposent à cette proposition de loi qui met en péril leur activité professionnelle autant que l’économie du Sud, l’écologie taurine et son exception culturelle.
 
amtf16h
 
Loin de l’image de cruels barbares, ils tiennent à rappeler leur sensibilité au bien-être animal. Le taureau brave, également appelé taureau de combat, est un animal élevé en liberté, nourri à l’herbe et aux compléments alimentaires respectant un cahier des charges strict, dans le but principal de participer à des spectacles de tauromachie.
 
Ces spectacles réunissent d’ailleurs des milliers de personnes, d’enfants aux seniors, chaque été dans les arènes du Sud de la France d’Est en Ouest.
 
Les débats autour de la tauromachie divisent souvent l’opinion, et ils réclament, à cette occasion, le droit au même traitement médiatique que leurs détracteurs, et d’exprimer ainsi leur position.
 
Les toreros, cités ci-avant, seront à la disposition des médias afin de raconter leur quotidien, fait d’entraînements, de visites des bêtes au pré, d’initiation taurine aux enfants et disponibles pour apporter toute la lumière sur leur condition : celle de pères de famille, entrepreneurs, artistes, passionnés par les taureaux et la culture du Sud.
 
Un appel de soutien à la corrida, a également été récemment publié dans la presse où l’on y trouve des signataires de toutes catégories socioprofessionnelles confondues, en passant par de nombreuses personnalités et/ou anonymes qui y reconnaissent des valeurs de liberté.
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels