Mercredi 08 Février 2023
ISTRES
Dimanche, 22 Janvier 2023
bm22ph
 
Retour sur la soirée de présentation de la temporada 2023 avec une entrevista de Bernard Marsella qui est revenu sur les moments forts de cette soirée…
 
Avec un no hay billetes à la clé, la salle du gymnase Donadieu a été le théâtre vendredi dernier d’une chaleureuse soirée et même d’un paradoxe. En effet, alors qu’il n’est encore que becerrista, le jeune Marco Pérez en est ressorti quelques heures plus tard avec un statut comme pratiquement jamais vu. Et durant l’attente jusqu’au 15 octobre, son encerrona pour sa présentation en piquée n’a certainement pas fini de faire parler…
 
ist22a
 
Evidemment, Bernard Marsella n’est pas peu fier d’avoir pu monter cette affiche, pas plus que d’avoir pu engager Sébastien Castella pour son grand retour dans les ruedos, Roca Rey, Emilio de Justo, Perera et Luque qui ont réalisé de bonnes temporadas 2022, tout comme le mexicain Leo Valadez, sans oublier bien sûr les français Adriano (ex-Salenc), Leal, Clemente, Lalo et Nino…
 
nino22h
 
Avec le choix du bétail, Bernard est revenu sur tous les aspects du montage des différentes affiches et tous les détails pratiques de cette cuvée 2023 qui sur le papier a fort belle allure…
 
ist22c
 
« Je suis ravi de cette soirée car c’est elle qui lance les hostilités. Je serai éternellement reconnaissant envers le maire François Bernardini car grâce à lui et la ville d’Istres, en vingt ans, une feria a été inventée et pérennisée au plus haut niveau. Vendredi, on a réuni environ 600 personnes pour une soirée de partage et d’aficion, je les remercie vraiment d’être venues à Istres et d’avoir bravé le froid, comme je l’ai annoncé le soir-même. 
 
ist22b
 
Au cours de son déroulement, tous les détails étaient réunis afin d’accueillir au mieux le public. Tout part de là, puisque dès ce mardi on ouvrira la billetterie par téléphone et aux arènes, pour les abonnements et les places séparées pour les corridas de la feria de juin. Cela étant précisé, j’estime que l’impact médiatique est fort, au-delà des espérances, cette feria faisant l’unanimité et bien évidemment, octobre a été le point culminant de la soirée où le public s’est déchainé !
 
mp22a
 
C’est une grande satisfaction car il n’est jamais évident de monter des plateaux et là, je pense que l’on ne s’est pas trop trompé ! Moi qui ai eu le privilège et la responsabilité de présenter cette soirée, j’ai ressenti de la chaleur et beaucoup de bonheur à l’annonce des cartels. Bien sûr, quand Marco a mis un pied sur la scène, la tension a grimpé de plusieurs crans, par sa personnalité, son charisme et son discours en français qui a touché la sensibilité de tout le monde…
 
mp22b
 
Je tiens encore à revenir sur les rumeurs que certains « sabios » se font un malin plaisir de colporter… Marco aura seize ans le 7 octobre, soit une semaine avant Istres. Il faut savoir que depuis l’annonce de cet événement, j’ai reçu pas mal de messages positifs de la part des professionnels et medias espagnol, ce qui montre bien leur intérêt, conscients qu’ils sont de la portée de ce rendez-vous…
 
mp22c
 
La chance que j’aie, c’est de pouvoir rapidement me projeter d’une année sur l’autre. Quand une feria se termine, je me tourne sur la suivante Je rêve de toros, d’Istres, de cartels, c’est ma vie ! On tient compte de ce qui s’est déjà passé au Palio, de l’actualité et on essaie d’imaginer d’autres histoires. La plaza d’Istres est la scène idéale pour raconter de belles histoires. Et nous en avons déjà raconté quelques-unes liées à des relations humaines, comme les six toros de Juan Bautista, le retour de Joselito et l’encerrona d’Enrique Ponce. L’histoire de Marco Pérez, même à travers d’une novillada, est du même gabarit.
 
ist22d
 
Pour monter la feria, rien n’est facile, d’autant plus quand on passe de 15 à 9 postes, soit 6 de moins par rapport à l’année dernière ! Deux corridas en moins, pour parvenir à équilibrer un budget tout en maintenant la qualité, ça laisse forcément des traces dans les choix, c’est un peu comme un sélectionneur au moment de former son équipe. Tu ne peux pas faire plaisir à tout le monde et il est toujours délicat pour moi de devoir trancher ! 
 
ist20s
 
Avec les vedettes, cette année, les négociations se sont très bien passées. Il y a eu de leur part de réelles envies de venir toréer au Palio. Nous avons attendu au dernier moment la possibilité d’enclencher le circuit d’adieu du maestro Enrique Ponce, mais sa décision définitive a été négative et évidemment, il ne reviendra pas. Sans compter Sébastien Castella qui est figura, il a fallu se pencher sur l’engagement des français. Ce sont des choix toujours délicats, mais ceux qui ont été engagés ne sont pas là par hasard, aussi bien les matadors que les novilleros. Istres reste fidèle à sa tauromachie, surprendre et séduire l’aficion à travers sa programmation. 
 
ist22f
 
Concernant les toreros français retenus, je reviens plus particulièrement, dans l’ordre des courses, sur Adrien qui tientait au Pérou aux côtés d’Andrés Roca Rey et Emilio de Justo. En bavardant avec eux, le Nîmois a appris de leur bouche la bonne nouvelle de son engagement au même cartel d’ouverture ! Retenu à Madrid, il m’a demandé de lire un message que j’ai transmis au public, déclarant notamment qu’au Palio, il se sent comme chez lui et qu’il fera de son mieux pour convaincre une fois de plus l’aficion.
 
ist22k
 
Le lendemain, Juan Leal fera son retour. L’an dernier, Nîmes, Albacete, Madrid et Bayonne ont été les témoins de son héroïsme, repoussant chaque après-midi les limites du raisonnable et ne laissant personne indifférent.
 
cout22a
 
Pour la même course, Clemente reviendra aussi au Palio pour avoir triomphé l’an dernier lors de la corrida de Valverde, lui dont le talent a eu raison d’un parcours atypique. Il aurait aimé être parmi nous, mais il se trouvait au Mexique où d’ailleurs, à l’égal de Diego Ventura dans un festival mixte, il a obtenu deux oreilles !
 
jb22a
 
Pour le trophée Jean Teisseire disputé le dimanche matin, l’intérêt viendra de la première sortie des novillos de La Golosina, appartenant à Jean-Baptiste Jalabert, et de l’engagement de deux novilleros certes différents, mais prometteurs : Lalo de María, talentueux et à la personnalité bien affirmée, et Nino Julián, qui a suivi essentiellement son cursus au CFT et qui a débuté ici en piquée l’an passé, sortant a hombros…
 
ist22e
 
J’ai déjà évoqué le retour de Sébastien Castella pour la clôture avec la charra qui sera très bien entouré avec Luque et Leo Valadez, triomphateur l’an dernier. Nous sommes ravis que Sébastien revienne au Palio, ce sera son douzième paseo au Palio, lui qui a inauguré nos arènes en 2001… Idole au Mexique, je sais qu’il est ravi de revenir pour la charra !
 
ist20b
 
Jusqu’au mois de juin, notre travail va essentiellement consister à communiquer et ne rien laisser au hasard, notamment dans un premier temps sur la feria de juin. Dès ce mardi 24 janvier, la billetterie fonctionnera avec cette année un fait nouveau, c’est que les fidèles abonnés pourront renouveler leur abonnement, les nouveaux abonnés pourront obtenir le leur, et nous vendrons les places individuelles pour tous les spectacles, sauf le mois d’octobre puisque les abonnés seront invités pour cette journée qui s’annonce mémorable ! Concernant les places individuelles pour le 15 octobre, la taquilla ouvrira après la feria de juin.
 
ist20j
 
Nous continuons à pratiquer des tarifs attractifs : Abonnements à partir de 125€ pour l’ensemble de la temporada !!! Istres vous attend… »
 
ist20c
 
Affiches de la graphiste Catherine Ballet, celle de Marco étant inspirée d’une photo de Grégory Boyer.
 
ist20h