Samedi 08 Mai 2021
Nîmes, Madrid, Mont-de-Marsan, Istres, Eddie, Roquefort, Chicuelo, Miura, AFAP…

map06xz

Sortie a hombros par la porte des cuadrillas pour Miguel Ángel Perera…

 Devant environ deux tiers d’arène et par temps estival, Miguel Ángel Perera a confirmé le bon moment  traversé après ses deux grandes portes venteñas… Six toros de Victoriano del Río, les 2, 4 et 6 Toros de Cortés, corrects de présentation, donnant un jeu divers. A l’issue du paseo, une minute de silence a été observée à la mémoire de Jacques Monnier, Marius Rodriguez et Olivier Ginhac.

 El Cid (saluts et silence) n’a qu’en de trop rares occasions connecté avec les tendidos. A son premier, après une bonne réception au capote, il a brindé à l’assistance une faena comprenant quelques beaux mouvements, altérés toutefois pas des charges sans grand éclat de son opposant. Entière. A son second, le maestro de Salteras abdiqua prématurément, faute de trouver un adversaire susceptible  de lui permettre de proposer quelque chose d’un tant soit peu construit.

 elc06h

Miguel Ángel Perera (oreille et oreille) n’était pas visiblement venu faire de la figuration dans le vieil amphithéâtre. Fort de son double succès madrilène, et accueilli comme il se devait, l’Extremeño brinda au public une première faena débutée par deux cambios au centre avec enchainement pieds joints qui donnèrent le ton. Donnant la distance et soignant le geste, Miguel fit admirer son temple avant de se rapprocher des cornes dans un final adorné par tour de manège complet. Entière. Avec le quinto, il mit mes gens debout avec un accueil d’une rare intensité, enchainant une demi-douzaine de capotazos agenouillés avant de se redresser pour des remates de bon goût. C’est à de tels détails qu’on sent la plénitude d’un torero… Après deux piques et une quite d’anthologie à une main avec bonne réplique de Luque, la cuadrilla se mit au diapason au second tercio, avec saluts de Joselito Guttiérez. Nouveau brindis à l’auditoire, entame suave, derechazos templés, autres séries ajustées, avec toutefois un bémol pour le manque de vibration des charges de son adversaires. Final encimista avec connection sur les gradins. Entière, long à tomber… mais bonne prestation de Perera qui a justifié son rang et qu’on aimerait revoir… avec un grand toro !

map06h

Face au troisième, Daniel Luque (silence aux deux) a une nouvelle fois exprimé au capote une gestuelle allurée, autant à la réception que sur un quite au ralenti entre un premier puyazo protesté et un second pour faire le compte. Bon second tercio avec saluts pour Curro Robles et José Luis Neiro. Le maestro de Gerena brinda au conclave une faena débutée pieds joints, poursuivie par derechazos templés, mais hélas pour lui, son adversaire ne dura pas, n’opposant qu’une charge terne. Conclusion par estocade trasera tendida puis deux descabellos. Face à l’ultime, Daniel étala encore de magnifiques gestes pour l’accueillir puis sur un quite par véroniques après une première pique manquée puis rectifiée et une seconde brouillonne. Tercio de banderilles médiocre et trasteo d’inégale intensité, Luque ayant du mal à trouver l’accord parfait devant un opposant… désaccordé ! Quelques beaux gestes, mais partition inachevée malgré une évidente envie, quasi entière et descabello.

dl06h

 En matinée, novillada de la Cape d’Or donnée par beau temps devant un quart d’arène. Six novillos de Sánchez Dalp inégaux de présentation et de jeu.

al06h

 Álvaro Lorenzo (silence et deux oreilles) a reçu un premier long à se fixer, bien salué ensuite par deux véroniques et la demie. Le bicho mit les reins sur le premier assaut et fonça au second pour un puyazo cuidé. Bon quite de Clemente et réplique agréable d’Álvaro qui débuta sa faena par le haut avant de donner la distance à un opposant aux forces limitées. Retour meurtrier à gauche où Lorenzo n’insista pas… avant de trop allonger la sauce jusqu’à indisposer l’assemblée. Trois pinchazos puis entière.  Face au quatrième, un castaño astifino juste de forces, bon accueil par véroniques puis deux rencontres sans éclat. Bon second tercio après un quite réussi par Clemente, brindis au public et entame prometteuse de la part d’un novillero qui a essayé de bien faire les choses face à un client très noble, mais au moteur un poil poussif. Final plus encimista avec circulaires inversées et un enchainement à la Luque précédant une entière caída.

clem06h

 Clemente (silence puis silence avec trois avis) prit un premier novillo qui alla trois fois au cheval, la seconde sur le réserve, affichant quelques réactions bizarres, et face à cet adversaire à la charge limitée, qu’il reçut bien à la muleta en se fendant sur les doblones avant deux trincheras, il ne put rien faire de probant. Les aciers n’ont rien arrangé car après avoir pinché trois fois, Clément eut bien du mal avec le verduguillo. Le cinquième sortit abanto avant de s’employer sur chicuelinas. Après deux assauts et une competencia au quite avec Varea, brindis à l’auditoire et bon début par derechazos. A gauche, réponses molles du Dalp, naturelles une par une puis retour à droite pour un final près des cornes conclu une nouvelle fois à la peine au descabello après entière… avec trois avis à la clé, le novillo étant finalement puntillé en piste.

jv06h

 Jonathan Varea (oreille et saluts) et prit le troisième qui mit les reins sur la première rencontre avant de filer deux fois vers le toril. Brindis au public avec début appliqué et alluré, enchainements sur les deux rives puis entière delantera. Face au dernier, reçu par larga afarolada de rodillas, bon sens de l’équilibre du piquero qui évita le plongeon, rouste sans gravité d’un banderillero au second tercio, puis brindis à Santiago López et alignement de séries méritoires, bien que parfois accrochées, prolongeant et finissant désarmé. Entière.

al06w

Remise en piste par Gérard Quittard, président de la Peña Antonio Ordóñez, en présence de Frédéric Pastor, la 53ème Cape d’Or a été logiquement attribuée à Álvaro Lorenzo.

 MADRID

 Devant des gradins quasiment tous occupés, corrida à l’ancienne de six Victorino Martín compliqués et dangereux.

vm06h

 Uceda Leal : sifflets aux deux, Antonio Ferrera : applaudissements et sifflets et Alberto Aguilar : saluts et silence.

mr06h

 

Pris par le cinquième au moment de puntiller, cornada de 15 cm dans le périnée pour le banderillero Manolo Rubio, victime de surcroît d’une luxation du genou droit avec rupture des liigaments.

(Photos : Juan Pelegrín)

 MONT-DE-MARSAN

Vente des billets madeleine 2014

Renseignements et réservations : cliquez ICI

ISTRES

ist06h

EDDIE

Le dessin du jour…

ep06h

ROQUEFORT

Vendredi 15 août à 18h : six novillos de La Quinta pour Gonzalo Caballero, Borja Jiménez et Andrés Roca Rey.

CHICUELO

 Au siège du Bar le Palace à Nîmes, le président de la Peña Chicuelo II, Michel Baillet, en présence de Marlène et Carole Balley, a remis le premier « Trophée Hervé Balley » à Simon Casas, pour l’ensemble de sa trajectoire, et notamment en tant qu’empresa des arènes de Nîmes.

hb06g

 

Une sympathique manifestation qui nous a rappelé notre jeunesse, du temps où l’on scandait « Chicuelo ! Chicuelo ! » dans les rues lors des premières ferias nîmoises… en suivant la Peña Chicuelo II, devenue depuis la musique officielle des arènes.

hg06h

 

En outre, on a noté la présence de "Chicuelo III", frère de Chicuelo II, et de son petit-fils qui a su rappeler les liens amicaux qui unissent ce grand torero tragiquement disparu et la vile de Nîmes…

 MIURA

Le jeudi 5 juin, Bernard et Nicole Dumas ont reçu leurs membres au nouveau siège de la peña chez Michel Hermet, au célébre Wine Bar à Nîmes.

L’occasion pour partager le verre de l’amitié en attendant d’autres belles réceptions avec des prestigieux invités comme Bernard et Nicole savent le faire.

Dominique Perron, président national des Clubs Taurins Paul Ricard a tenu à être présent, ainsi que Fréderic Pastor, nouvel adjoint à la tauromachie de la ville de Nîmes et Richard Tiberino, adjoint à la sécurité, venu saluer la terna.

pm06h

Colette Constant, de la peña Morante, Jean-Marie Bourret, Philippe Taupin, du Ctpr ardéchois, et Dominique et Damien Charmasson, de la peña Fransisco Rivera Ordóñez, ainsi que Jacques Olivier Liby, du Prix Hemingway, étaient également de la partie.

(Communiqué - texte et photo BP)

AFAP

afap06f

Traditionnelle remise des trophées au Mont Margarot avec cette année des distinctions pour Nicole Lutchmaya « La India », une des pionnières du toreo français, ainsi que Daniel Saint-Lary et Gilles Dienst, créateurs de l’exposition et auteurs notamment du livre « Pour une place au soleil », paru aux Ateliers Baie…

afap06g

afap06h

Entouré notamment d’Hervé Galtier et Jean-Pierre Crudo pour l’AFAP, ainsi que plusieurs élus, Jean-Paul Fournier a fait remarquer l’importance prise par cette manifestation, l’aspect historique de ce lieu qui a vu défiler tous les jeunes nîmois épris de tauromachie dans les années 60 et le rôle essentiel de l’AFAP qui mène des actions dans les quartiers nîmois…

 

couv-place soleil-bd

comm-place

C

 

 

 

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff