Lundi 23 Septembre 2019
Canorea
Mercredi, 25 Juin 2014

Appel du pied et amende honorable…

A l’occasion de la présentation du cycle de novilladas de promotion à Séville, Eduardo Canorea en a profité pour revenir sur le conflit qui a opposé l’empresa aux toreros du G5 pour la programmation de la Feria de Abril.

A demi-mots, on peut analyser ses propos comme un acte de contrition à peine voilé, mais surtout, en précisant qu’il ne tenait pas à revenir en arrière, comme un appel du pied vers ceux qui ont ouvertement boycotté la Maestranza en 2013.

Après le flop constaté par tous, il était évident que cette prestigieuse feria ne pouvait se passer des premiers de la classe, à la vue d’autant de ciment sur les étagères. L’image de maque de cette arène en a pris un sacré coup, d’autant plus que ceux que l’empresa a voulu mettre en avant pour colmater les brèches n’ont pas toujours su saisir leur chance. D’où une feria morose sur le plan taurin, mais aussi économique.

Reste à savoir quelle sera la réaction des toreros concernés qui quelque part, ont aussi terni leur image. A mon humble avis, si Canorea a remis prématurément le problème sur la table, c’est parce qu’il y a été poussé par les Maestrantes, les Autorités, et même les abonnés. Ces messieurs du G5 vont-ils saisir la balle au bond pour déclarer l’armistice ou au contraire, camper sur leur position ? On ne devrait pas trop attendre pour le savoir…

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 nim vend25aff